in

Les vélos électriques bientôt bannis des pistes cyclables ?

 Les vélos électriques plus lourds et plus rapides pourraient aussi être plus dangereux. Ils pourraient d’ailleurs être bientôt interdits des pistes cyclables aux États-Unis et dans certaines villes européennes.

Le débat fait rage aux États-Unis, concernant le droit des vélos électriques à circuler sur les pistes cyclables. En cause, leur vitesse et leur poids qui les rendraient plus dangereux en cas de chocs. Cela pourrait pousser des villes d’Europe à réévaluer le sujet.

La raison d’une éventuelle interdiction des vélos électriques des pistes cyclables

Plusieurs villes américaines étudieraient la possibilité de bannir les vélos électriques des pistes cyclables. Certaines de ces villes, dont Nashville dans le Tennessee, les ont soumis à des limites de vitesse. Les vélos électriques ayant une vitesse ne dépassant pas les 45 km/h ont le droit de rouler sur les pistes cyclables.

On se souvient des nombreux accidents liés à l’arrivée des premières trottinettes électriques dont certains pouvaient atteindre les 80 km/h. La ville américaine a ainsi demandé un rapport pour établir de nouvelles règles pour régir la circulation de cette catégorie de vélos.

Le bannissement des vélos électriques a ainsi été remis à l’ordre du jour. Cette interdiction semble toutefois prêter à discorde. Leurs ventes ont en effet explosé de 240 % en 2021. En effet, ce type de véhicules permet de se déplacer plus proprement vis-à-vis de l’environnement.

Ce qu’on pourrait faire

Permettre aux véhicules motorisés et carrossés, aux vélos et autres moyens de transport électriques de rouleur ensemble augmente les risques d’accident. Ce qui réduit l’attrait de la mobilité propre. In fine, cela pourrait décourager les utilisateurs de voitures polluantes à essayer d’autres moyens de transport moins polluants.

Il est donc indispensable de repenser les voies cyclables pour les désengorger. Les risques d’accident en seraient réduits et la sécurité des cyclistes, optimisée.

Néanmoins, la conception actuelle des pistes cyclables ne garantit pas la sensation de protection chez les usagers. Ces pistes sont, dans la plupart des cas, de simples portions peintes des voies affectées aux voitures.

De fait, il faudrait un réseau de voies cyclables cantonnant chaque trafic dans une chaussée pour s’adapter à la réalité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.