in

Tout ce qu’il faut savoir sur le multivers, à l’écran et dans la réalité

multivers

Le multivers n’est pas que de la science-fiction qui permet d’épicer un peu les films du MCU. Plusieurs physiciens renommés croient aussi à son existence.

Avant Doctor Strange in the Multivers of Madness, Marvel s’est déjà essayé aux réalités alternatives. Mais les physiciens de la vie réelle comme Stephen Hawking parlent eux aussi de l’existence d’un multivers. Ce concept n’est d’ailleurs pas la seule idée partagée par Hawking et qui s’apparente à de la science-fiction.

Qu’est-ce que le multivers ?

Ce que la pop culture appelle le multivers est une interprétation de la mécanique quantique sur Terre, résultant en l’existence de nombreux mondes. Cela donne lieu à des réalités parallèles que le MCU explore ou encore de la série Parallèles sur Disney Plus.

Les physiciens quant à eux possèdent une tout autre définition de ce qu’est le multivers. Ils suggèrent que notre cosmos est en perpétuelle expansion. Cela crée des univers de poche où tout pourrait être vrai.

Toutefois, la probabilité de la répétition de notre monde reste mince. Une énergie conséquente a été consacrée à la création de notre système solaire et de la vie telle que nous la connaissons. Le plus minime des changements pourrait aboutir à une réalité tout à fait méconnaissable.

Nous ne possédons toutefois pas la capacité de tester l’une ou l’autre de ces théories, du moins jusqu’à maintenant. Il faut en effet reconnaître que la physique comme toute science ne cesse pas de repousser les limites de ses propres connaissances.

La réalité de ce concept

Les humains du futur trouveront hilarant que nous n’ayons jamais considéré les univers alternatifs comme réels. La science pourrait un jour tout expliquer. Il se pourrait que certains physiciens soient déjà en train d’étudier les mécanismes de Retour vers le futur.

L’Arrowverse de DC n’a pas hésité à se tourner vers le multivers en jouant certains de ses principales scènes sur différentes Terres. Dans le chaos de Legends of Tomorrow, nos héros ont finalement écarté toute idée de réparation de torts similaires au meurtre d’Hitler. Crisis of Infinite Earths est quant à elle une histoire assez amusante basée sur le concept du bien contre le mal.

Le multivers culturel ne se retrouve pas uniquement dans la science-fiction. Des comédies romantiques comme Pile et Face et Il était temps (où Rachel McAdams fait des infidélités à Doctor Strange) explorent les effets de décisions apparemment minimes. L’Homme a en effet, toujours apprécié examiner la possibilité d’avoir des différents choix. Nous n’avons certes pas toujours la capacité de faire de tels choix dans la vraie vie. Il nous est cependant possible de maintenir la spéculation à travers la fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.