in

Le Salvador annonce une ville entière basée sur le bitcoin

Le Salvador pense mettre sur pied une ville entière basée sur le Bitcoin. Il y aurait même une centrale électrique pour appuyer l’extraction de bitcoins.

Nayib Bukele, le président du Salvador, a annoncé le projet de construction de la première « Ville Bitcoin ». Il a fait cette annonce lors de la soirée de clôture de la « Semaine du Bitcoin ». Cette ville sera érigée à Teotepeque au Salvador.

La ville Bitcoin, le projet insolite du Salvador

Le gouvernement du Salvador donne plus de poids au Bitcoin en dévoilant leur projet de construction de la ville du Bitcoin. Elle sera construite à côté d’un volcan et longera le golfe du Fonseca entre La Unión et Conchagua.

La métropole aura même sa propre centrale géothermique pour soutenir l’extraction de crypto. Il n’y aura aucun gain en capital, ni revenu, ni impôt sur les salaires ou fonciers. Dans cette ville, il n’y aura que de la taxe sur la valeur ajoutée.

Surfshark

Cette ville en forme de pièce de monnaie comprendra toutes les commodités attendues d’une grande ville. La population de La Unión pourrait même s’y déplacer pour travailler dans ce nouveau centre.

Les raisons de la création de cette ville peu commune

Nayib Bukele n’a pas encore dévoilé le calendrier de création de cette ville Bitcoin. Il a toutefois dévoilé dans la foulée « une obligation Bitcoin » s’élevant à un milliard de dollars américains. La moitié de cette somme sera utilisée pour financer la construction d’infrastructures énergétiques et minières. Le reste sera utilisé pour acheter plus de monnaie numérique.

Samson Mow, le chef de la stratégie du développeur d’obligations Blockstream, s’est prononcé sur la rentabilité de ce projet. Selon Mow, le Salvador commencerait à vendre des avoirs crypto au bout de cinq ans. Il faut aussi espérer un versement d’un dividende supplémentaire aux détenteurs d’obligations. On estime le rendement initial à 6,5%, ce qui serait une aubaine inouïe pour tout le pays.

Ce projet reste toutefois un pari énorme pour un pays possédant un produit intérieur brut d’environ 24,6 milliards de dollars en 2020. L’administration dirigée par Bukele compte en effet stimuler la croissance économique, l’indépendance et l’investissement de son pays par le Bitcoin.

Ce projet compte également beaucoup de facteurs inconnus dont le probable manque de soutien pour son développement. On ne sait aussi pas encore si les futurs résidents et investisseurs voudront bien s’y installer, qu’importe les incitations fiscales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *