in ,

Play-to-earn : tout sur ces jeux qui promettent de vous rendre riche !

Jouer aux jeux P2E permet de gagner de l'argent

Les jeux play-to-earn permettent de gagner de l’argent en jouant. Avec l’essor du metaverse et des NFT, ils gagnent de l’ampleur.

Traditionnellement, les jeux vidéo ont pour but de divertir, de décompresser. Au fil du temps, les développeurs ont trouvé de quoi attirer davantage de joueurs. Il s’agit de réinventer le concept en associant le gain au jeu aux gains en argent réel. Dans ce cas, les jeux ne sont plus que de simples passe-temps, ils deviennent une source de revenu pour les plus compétents. Les plus populaires nous transportent dans le monde virtuel qu’est le metaverse. C’est, par exemple, le cas de The Sandbox et Decentraland. Le mot play-to-earn devient ainsi de plus en plus courant. Pour ceux qui n’ont pas encore expérimenté cet univers, voici tout ce que vous devez savoir sur les jeux P2E, leur fonctionnement et ce que leur réserve l’avenir.

Qu’entend-on par Play-to-earn ?

Les jeux play-to-earn permettent aux joueurs de gagner de l’argent en récompense de leur aboutissement. Cela implique en général d’accomplir des tâches telles que combattre d’autres joueurs en ligne ou de progresser de niveau en niveau. Ces récompenses sont représentées par des actifs numériques dont des jetons cryptographiques ou des parcelles de terres virtuelles. Les joueurs peuvent également gagner des NFT, des armes pour combattre les adversaires ou des skins.

Les jeux P2E revêtent une nature décentralisée. De ce fait, les joueurs peuvent échanger leurs actifs (acheter ou vendre) en dehors du jeu pour obtenir de l’argent réel. C’est d’ailleurs l’origine de leur nom. Les joueurs peuvent aussi les transférer à d’autres joueurs comme lorsqu’on transfère la propriété d’un actif réel.

La chance de gagner dans les jeux play-to-earn augmente proportionnellement avec la participation du joueur. En d’autres termes, plus le joueur participe au jeu, plus ses chances de gagner sont élevées. Par ailleurs, la valeur du jeu croît au même rythme qu’il attire de plus en plus de joueurs. Ce qui implique que sa popularité dépend de la taille de la communauté qui y joue.

Gagner à ces jeux P2E nécessite également une certaine compétence et une bonne stratégie. Ce qui signifie que les moins talentueux gagnent moins d’actifs.

Comment fonctionnent-ils ?

Comme son nom l’indique, un jeu P2E occasionne un gain réel bien que cela s’exprime d’emblée en jetons ou en actifs numériques. Bien sûr, ces actifs s’utilisent en dehors de leur plateforme uniquement s’ils sont convertis en argent réel.

Puisque les jeux play-to-earn revêtent une nature décentralisée, les développeurs considèrent ainsi les avis et commentaires des joueurs pour améliorer les jeux. Parfois, il arrive même que des groupes de joueurs se réunissent pour renforcer la communauté. Ceci en formant une organisation autonome décentralisée ou DAO.

Toutefois, la participation au développement de ces jeux P2E peut se faire tout simplement en jouant aux jeux. C’est plus simple, en plus cela permet d’alimenter leur économie et, par conséquent, générer de la valeur ajoutée pour le développeur et les autres joueurs. En effet, chaque joueur participe au développement d’un titre play-to-earn quand il y joue régulièrement. Cela permet de développer la technologie blockchain, particulièrement la cryptomonnaie.

Beaucoup lassent leur travail pour se consacrer aux jeux P2E

Jeux traditionnels vs play-to-earn : quelles différences ?

Les experts qualifient les jeux traditionnels de jeux « à modèle fermé ». Pour progresser dans ces jeux ou débloquer les niveaux supérieurs, il faut s’habituer à une série de tâches répétitives. En plus, jouer aux jeux implique d’abord de payer une certaine somme.

Quant aux gains, les joueurs n’ont pas l’autorisation de les vendre ou de les échanger contre quoi que ce soit. Par ailleurs, contrairement aux jeux play-to-earn, tout changement doit émaner des prérogatives des développeurs pour les jeux traditionnels. Il en est autant pour leur fermeture.

En revanche, les joueurs des jeux P2E gagnent à la fois de la valeur et des actifs numériques au fur et à mesure qu’ils progressent ou quand ils battent d’autres joueurs. Ces actifs leur serviront ensuite à améliorer leur performance ou leur vie réelle. C’est, par exemple, le cas des terres virtuelles que les joueurs peuvent échanger contre de l’argent réel. D’autres joueurs gagnent aussi des wearables et des NFT ou jetons non fongibles.

L’autre différence réside dans le fait que la nature décentralisée des jeux P2E fournit aux joueurs la possibilité d’accroître leur actif réel en dehors du monde des jeux.

La place des Play-to-earn dans l’univers des jeux

On a vu que les jeux play-to-earn diffèrent des jeux conventionnels sur de nombreux points. Ce qui nous pousse à les situer dans l’univers des jeux. En un coup d’œil, les jeux P2E reflètent la vitesse avec laquelle la technologie avance. Cependant, avant qu’ils naissent, il y avait déjà les jeux en ligne connus sous le nom de MMO et les jeux de rôle multijoueurs qu’on appelle couramment RPG.

Par exemple, Ultima Online présentait un système économique assez complexe. D’un côté, on joue comme s’il s’agit d’une économie réelle où l’offre et la demande de ressources connaissent des fluctuations. D’un autre côté, le joueur peut échanger ses actifs virtuels tels que les matières premières et l’or. Les échanges pouvant s’effectuer auprès d’autres joueurs ou aux personnages non joueurs (PNJ) en vue d’alimenter l’économie du jeu.

Et comme le jeu fonctionne comme un petit univers virtuel, la contrefaçon a aussi trouvé sa place dans son économie. Cela a toutefois entraîné son instabilité. L’or était trop abondant au point d’inciter les joueurs à troquer ou à faire des activités caritatives.

De cela, certains experts pensent que les jeux play-to-earn ne sont qu’une autre manière de financer et de monétiser les jeux. Ils pensent que ces jeux constituent uniquement une autre forme d’incitation à payer pour jouer. Sans parler des différents add-ons qui font naître diverses microtransactions si le joueur souhaite progresser plus rapidement.

La taille actuelle des jeux P2E dans l’industrie des jeux

Si les avis sur les jeux p2E demeurent disparates, qu’en est-il de leur taille actuelle ? Quelle place occupe-t-il dans l’industrie des jeux ?

Certes, les jeux play-to-earn ont reçu beaucoup de critiques. Mais en réalité, les gamers qui entrent dans cet univers à la pointe de la technologie ne cessent de gagner en nombre. Pas plus tard qu’en 2021, le nombre de joueurs répartis dans les quatre coins du globe a atteint les 3 milliards. En terme monétaire, l’industrie des jeux P2E a obtenu un revenu atteignant des centaines de milliards de dollars.

En se basant sur ces chiffres, il n’y a pas de doute, la taille de ces jeux augmente jour après jour. On peut dire que l’industrie est prometteuse. Cependant, cela a un ricochet : bon nombre de joueurs en deviennent dépendants. En conséquence, certains gouvernements ont adopté une politique limitant les jeux vidéo, notamment pour les ados.

Néanmoins, cela ne pourra pas, du moins pour le moment, rétrécir sa taille actuelle. A l’horizon se profilent de nouveaux jeux P2E qui promettent d’être plus immersifs, c’est-à-dire transporter les joueurs dans un univers encore plus proche du réel. La croissance des NFT, de la technologie blockchain et le développement des entreprises qui dépendent du metaverse ne fait qu’accentuer son potentiel en tant qu’industrie.

les jeux vidéo peuvent toutefois rendre certaines personnes dépendantes

Jeux Play-to-earn : quel sera son avenir ?

Si en 2021, le développement des jeux play-to-earn a atteint la vitesse de croisière, en 2022, ce développement n’est pas près de s’arrêter. En plus des événements hybrides et virtuels organisés par les entreprises, le metaverse connaît un certain engouement par l’affluence des jeux Cela, au point où l’on se demande si Matrix n’est qu’à quelques pas de devenir réalité. A cela s’ajoute la technologie blockchain et ses produits connexes vers lesquels l’économie tend à se tourner.

Cette économie croissante créée à l’aide de ces jeux devient de plus en plus dominante et attire un nombre croissant de personnes. Celles-ci les utilisent comme un autre moyen de se faire de l’argent. Ce qui va les pousser à aller plus loin.

En rassemblant toutes ces informations, on peut affirmer que l’avenir des jeux play-to-earn s’annonce lumineux. L’arrivée de nouveaux jeux de ce type ne doit donc pas être une surprise du moment où la propriété numérique se développe. Les statistiques ont déjà montré un nombre non négligeable de personnes qui dépendent de ces jeux. Certaines d’entre elles ont même quitté leur emploi pour se consacrer aux jeux vidéo P2E.

Quelques exemples de jeux P2E les plus populaires

Pour terminer avec ce dossier, on va vous donner des exemples de jeux play-to-earn. Vous y trouverez les jeux les plus populaires permettant de gagner de l’argent :

Decentraland : de nombreuses façons de gagner de l’argent

Decentraland Foundation a développé son propre jeu play-to-earn dans le metaverse. Il s’agit de Decentraland, publié en février 2020 et où le jeton natif s’appelle $LAND. Sa conception a été faite en collaboration avec un certain Esteban Ordano et Ari Meilich.

Ce qui le démarque des autres jeux du même genre est qu’il propose de nombreuses façons de gagner de l’argent. En plus, en tant que jeux NFT, tout dans Decentraland se structure en NFT, allant des vêtements que porte l’avatar jusqu’aux accessoires de mode. Ce sont les NFT qui alimentent l’économie du jeu.

En plus de créer leurs propres actifs virtuels, les joueurs ont aussi la possibilité de gagner de l’argent via les publicités. Sinon, ils peuvent générer des revenus passifs en louant leurs parcelles de terrains virtuels. En termes de transaction, les joueurs peuvent facilement échanger leurs gains en se servant de l’autre jeton du jeu : $MANA.

The Sandbox : le jeu play-to-earn basé sur VoxEdit

The Sandbox est un jeu P2E sorti en novembre 2021 qui s’inspire de Minecraft. Le jeu dispose de ses propres jetons natifs : $SAND et $LAND. $SAND sert de moyen de paiement lors des échanges d’actifs virtuels sur le Sandbox Marketplace.les jetons $LAND représentent des parcelles de terrains virtuels dans le jeu.

Selon Animoca Gales, la société qui l’a développé, jouer à ce jeu est comme jouer à Minecraft mais avec des NFT. Il fournit au joueur la possibilité de créer ses propres actifs voxel pour ensuite les échanger sur le marché via VoxEdit. Toutefois, les frais de transaction sont légèrement plus chers que ceux de Decentraland.

The Sandbox compte aujourd’hui parmi les meilleurs jeux NFT à cause de cette grande capacité de créativité qu’il offre à ses joueurs. Ce qui agrandit à la fois sa communauté et sa valeur. Ce jeu play-to-earn côtoie désormais des collections à l’instar de World of Women et Doodles.

Cryptokitties : à la fois un jeu play-to-earn et un jeu NFT

Cryptokitties est à la fois un jeu play-to-earn et un jeu NFT. Le jeu tourne essentiellement autour de la collection de chats numériques. En effet, Dapper Labs a développé ce jeu P2E en 2017 dans le but de rassembler une communauté assez particulière, les fans de chats. Les joueurs peuvent y collectionner, élever ou échanger des chats numériques.

Dans ce jeu, chaque Cryptokitty correspond à un NFT unique. Au début, les échanges se faisaient sur Ethereum. Mais comme la communauté a rapidement grimpé en nombre, la plateforme a vite été saturée. Ce qui a poussé les développeurs à créer une blockchain particulière dans laquelle s’effectuent les achats et ventes de Cryptokitties.

Cryptokitties s'apparente au jeu Pokémon

Axie Infinity : jouez plus facilement pour gagner de l’argent

Axie Infinity s’apparente beaucoup au jeu Pokémon. Il permet aux joueurs de collectionner des créatures numériques, appelées Axies, destinées à s’affronter entre elles. Lorsque son armée d’Axies gagne une bataille, le collectionneur reçoit des gains exprimés en AXS, le jeton natif du jeu. Il peut également les vendre au sein de la plateforme.

Ce jeu play-to-earn a récemment connu des difficultés. En avril 2022, un groupe de hackers du nom de Lazarus Hackers Group a violé le réseau de la sidechain liée à la crypto qui alimente le jeu. Ce qui leur a permis de voler 625 millions de dollars d’actifs. Un mois plus tard, le jeton AXS a enregistré une baisse de 30%.

Heureusement, Axie Infinity a pu renverser la situation dernièrement. Le jeu rassemble quotidiennement environ 3 millions de joueurs actifs. La valeur des Axies qui circulent à l’intérieur de la plateforme embrasse les 3 milliards de dollars et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *