in

Ce patch est un véritable laboratoire pour tout connaitre de sa santé

La technologie a révolutionné le domaine de la santé connectée. Il existe à l’heure actuelle un nombre impressionnant d’objets permettant la mesure de soi pour être toujours au fait de son état de santé général. Les bracelets connectés orientés fitness font certainement partie des objets connectés les plus complets mais ils pourraient bientôt être détrônés par des dispositifs moins encombrants, directement collés sur la peau, comme ce patch qui analyse la sueur.

Après les tatouages technologiques, Tech Tats, qui en sont encore au stade de prototypes, des chercheurs américains ont mis au point un patch qui permet d’en savoir plus sur la santé physiologique des sportifs en analysant les composés chimiques contenus dans la sueur. A terme, ce patch pourra servir pour établir un diagnostic en remplaçant les prises de sang.

Un mini-laboratoire contenu dans un patch

Ce patch pourrait bien devenir dans le futur la solution ultime pour les sportifs qui souhaitent suivre en direct les effets de leurs efforts physiques sur leur métabolisme. En en sachant plus sur le fonctionnement de leur corps lors de leurs sessions d’exercices, un tel dispositif va leur permettre en outre d’optimiser leurs performances.

patch

Une fois collé sur la peau, ce patch ou timbre épidermique, conçu par une équipe de chercheurs américains, enregistre les composés chimiques de la sueur, tels que le pH ainsi que la concentration de glucose, de chlorure et de lactate. Ces informations sont envoyées vers une application dans un smartphone et renseignent sur l’état de santé de son porteur.

Les scientifiques n’en sont pour l’instant qu’aux phases de test. Le patch a été utilisé avec des coureurs cyclistes pour leur éviter la déshydratation. Il est composé de 4 mini réservoirs, qui changent de couleurs selon la composition de la sueur du sportif. Celui-ci sait alors précisément à quel moment il est temps de s’hydrater. BSX Athletics et son bracelet LVL propose une fonctionnalité similaire. A l’avenir, le patch pourra devenir un véritable outil de diagnostic. « La plateforme d’analyse de sueur que nous avons développée permettra aux gens de surveiller leur santé sur place, sans la nécessité d’un prélèvement sanguin ; l’électronique intégrée ne nécessite pas de batterie et permet une connexion sans fil à un smartphone » indiquait ainsi Yonggang Huang, un chercheur ayant participé au projet.

patch

Les premiers tests sont concluants

Une vingtaine de cyclistes ont participé à des tests afin d’évaluer la précision des mesures effectuées avec le patch et les résultats sont prometteurs. Les sportifs ont été séparés en deux groupes, l’un ayant participé à une course en extérieur et l’autre ayant pratiqué leur sport sur des machines dans une salle de sport. Il s’avère que dans les deux cas les résultats obtenus avec le patch sont similaires à ceux obtenus avec des machines de pointe.

Ce patch, jetable, ne nécessite en outre aucune source d’énergie. Les chercheurs espèrent que leur invention soit commercialisée d’ici 3 ans.

Source : Popular Science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.