in

Mieux que la lampe de Pixar : Lili, une lampe à adopter

Une lampe si mignonne qu’elle donne envie non pas d’être achetée, mais d’être adoptée, Lili semble communiquer directement ses émotions au même titre que le ferait un humanoïde

lili

Lili, une lampe qui vous transmet ses émotions

Lili ne s’éveille que si elle détecte du mouvement. Tant que personne n’est là pour l’admirer, son moteur reste éteint et elle ne s’illumine pas. En revanche, dès que vous entrez dans son champ de vision, celle-ci s’allume et telle un enfant bien élevé, se redresse pour vous dire bonjour.

lili_inside

Parler serait trop simple, elle va donc s’exprimer grâce à un éclairage particulier qui va fournir des dessins pixélisés. Vous pourrez donc être salué par un coeur rouge ou connaître le désir de votre lampe de boire un petit verre lorsqu’elle affichera un dessin de cocktail sur sa surface.

neomatrix_lili

Cette lampe vous suivra dans vos mouvements et s’animera en vous présentant aléatoirement différents dessins sur sa façade lumineuse.

Lorsqu’il fait nuit, le moteur s’éteint pour laisser l’occasion à Lili de jouer son rôle de lampe de bureau.

lili_dark

Enfin, si vous quittez la pièce, avant de se rendormir, Lili jouera seule durant trois minutes en éclairant le plafond de multiples couleurs et en suivant des petits mouvements aléatoires.

Un peu de technique

La lampe est filaire et il vous est possible de les créer vous même, la même personne qui se propose de vous la vendre vous fait, à cette fin, part de l’intégralité des composants qu’il utilise, quant au code, il sera très certainement prochainement disponible également en libre source.

Pour la contrôler il est ici utilisé un tableau Arduino Uno, celui-ci gère les 64 leds, il peut contrôler leur puissance afin de vous éviter d’être ébloui.

neomatrix

Deux capteurs vous détectent selon un angle à 80° dès que vous êtes à une distance comprise entre 15 cm et 1.5 mètre de Lili.

Son concepteur Johan Berger n’a rien prévu pour la fabriquer à grande échelle. La production étant très chronophage, il a d’abord réalisé quelques lampes, principalement pour ses proches. Par la suite, il en a créé pour le reste de la communauté mais au doux prix de 1200 euros, limitant grandement le nombre d’acheteurs. Il en a néanmoins vendu quelques-unes, notamment à une entreprise désireuse que l’on sache dès l’entrée dans le bâtiment, qu’elle était portée sur la technologie.

Depuis, Johan a appris les rouages du système pour fabriquer à grande échelle des objets connectés et il espère bientôt nous surprendre en créant d’autres projets qu’il veut toujours « rigolos et ludiques, funs et émotionnels avant tout ».

Cette petite lampe ne donne qu’une envie, la caresser. Peu connectée, elle n’en demeure pas moins très mignonne. Elle est inutile bien sûr, c’est pour ça qu’il nous la faut.

 source : soonsoonsoon.com