in ,

Une femme reçoit une oreille imprimée en 3D

La transplantation d’une oreille 3D sur une femme née avec une malformation, est le premier essai clinique de la technologie.

Des médecins ont réussi à transplanter une oreille imprimée en 3D faite à partir de ses propres cellules. 3DBio Therapeutic, la société de médecine régénérative à l’origine de l’implant l’a annoncé. Elle l’a réalisé sur cette femme née avec une malformation rare de l’oreille.

Une avancée majeure de l’ingénierie tissulaire

La greffe d’oreille 3D est un premier essai de la technologie en la matière. Son succès marque une avancée majeure pour l’ingénierie tissulaire. Arthur Bonilla, le chirurgien de reconstruction de l’oreille a dirigé l’équipe qui a réalisé la greffe. Selon lui, le succès de cet essai révolutionne la reconstruction de l’oreille.

Les oreilles ne sont certes pas indispensables pour maintenir une personne en vie. Toutefois, elles sont nécessaires pour assurer le bien-être de chaque personne. En effet, près de 1 500 bébés naissent chaque année avec une microtie aux Etats-Unis. Cette malformation afflige le bébé d’une ou de deux oreilles sous-développées voire complètement absentes.

Cet essai est donc un premier pas vers l’impression en 3D d’autres parties du corps comme le nez. Il se pourrait même que la technique soit utilisée sur des organes plus complexes comme le foie et les reins.

oreille

La greffe d’une oreille 3D

3DBio Therapeutics mènent aujourd’hui un essai clinique avec 11 participants. Ils testent l’oreille AuriNovo, un implant tissulaire personnalisé pour remplacer l’oreille manquante chez ces patients.

En règle générale, les patients atteints de microtie reçoivent des oreilles construites à partir de greffes de côtes ou de matériaux synthétiques. Au lieu de cela, ce processus expérimental consiste à faire une biopsie de l’oreille existante du patient. Des cellules cartilagineuses en sont extraites. Elles sont ensuite cultivées puis imprimées en 3D dans la forme de l’oreille du patient.

L’oreille continue ainsi de régénérer le cartilage tout au long de la vie des patients. Comme et fabriquée à partir de leurs propres cellules, elle est moins susceptible d’être rejetée.

Si l’impression 3D vous intéresse, n’hésitez pas à visiter notre comparatif des imprimantes 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.