in

Les AirTags envoient des fausses alertes

Les fonctionnalités anti-harcèlement des AirTags d’Apple ont encore besoin d’être peaufinées, car elles enverraient de fausses alertes.

Les AirTags ont envoyé de fausses alertes déroutant les utilisateurs d’iPhone selon un rapport du Wall Street Journal. Ces trackers Bluetooth intègrent des mesures anti-harcèlement alertant les utilisateurs lorsqu’un AirTag inconnu est détecté sur leur personne pendant une période prolongée. L’idée est de décourager l’utilisation de ces appareils pour suivre des personnes sans leur consentement.

Des notifications qui dérangent

Le Wall Street Journal rapporte que ces fausses alertes se produisent généralement au milieu de la nuit. Elles ont commencé à apparaître ces dernières semaines. Lorsqu’une personne reçoit une alerte AirTag inconnue, elle est censée également voir une carte d’accompagnement. Ils devraient pouvoir sur cette carte, où et combien de temps le dispositif en question a été détecté sur sa personne.

Les fausses alertes quant à elles, sont accompagnées d’une toute autre carte. Ces dernières montrent plusieurs lignes droites rayonnant à partir de l’emplacement de l’utilisateur. Cela indique un bug du système.

Ce n’est toutefois pas la seule fausse alerte rapportée par les utilisateurs sur Reddit. Les AirTags peuvent en effet envoyer de fausses alertes indiquant que votre propre dispositif vous traque. Des alertes toutes aussi déroutantes déclenchées par des AirPods ont également été rapportées. Ces dernières semblent cependant avoir déjà été résolues par la récente mise à jour publiée par Apple. Cette mise à jour permet de différencier les alertes déclenchées par divers accessoires.

L’impact des fausses alertes des AirTags

Le rapport du Wall Street Journal déclare que les utilisateurs d’AirTags ont avoué que ces fausses alertes les mettaient sur les nerfs. Cela notamment lorsqu’ils n’arrivaient pas à trouver un tel dispositif sur leur personne. Il faut aussi retenir que trop de fausses alertes pourraient réduire la vigilance des utilisateurs.

Un utilisateur a même rapporté qu’il était incapable de forcer le supposé AirTag inconnu à émettre un son. L’application Localiser disait tout simplement que l’AirTag en question était inaccessible. Ce souci s’est d’ailleurs produit à maintes reprises même si l’appareil en question se trouvait juste à quelques centimètres.

Rappelons que plus tôt cette année, plusieurs rapports de harcèlement ont poussé Apple à peaufiner son dispositif. La firme a déclaré en février vouloir mettre l’accent sur des tonalités plus fortes des alertes sonores. La mise à jour 1.0.301 apporterait cette amélioration. Elle ne semble cependant pas suffisante, car elle devrait encore être affinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.