in ,

CES 2016 : le thermostat Ween en pointe sur le salon

ces 2016 thermostat ween

Au CES 2016, le thermostat connecté, c’est la nouvelle tendance à la mode. C’est aussi un moyen pour l’utilisateur de faire des économies sur sa facture de chauffage. L’entreprise française à l’origine du thermostat Ween l’a bien compris et propose un produit qui s’adapte aux allées et venues dans la maison.

Le thermostat Ween, grâce à sa technologie brevetée Smart-Time, suit les mouvements des habitants. L’objet en forme de poire se sert pour cela des smartphones présents sur les membres d’une famille et les géolocalise en fonction du réseau. Pour les enfants, un détecteur de mouvement vient compléter le système de détection.

Oui, mais dans quel but ? Le thermostat Ween adapte la température en fonction de votre présence ou non dans une pièce. Il peut rallumer le chauffage avant votre arrivée grâce à la géolocalisation. Cela permet de faire jusqu’à 25 % d’économie sur la facture de chauffage, soit près de 400 euros par an selon l’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie.

ces 2016 ween

Cette fonction dite en temps réel ne nécessite pas une programmation à la semaine, comme avec un système plus classique. L’utilisateur paramètre la température minimale et maximale sur l’application dédiée pour smartphone iOs et Android. Ensuite, l’appareil raccordé à n’importe quel chauffage centralisé prend en compte les déplacements de la famille et les horaires de chacun. Si une personne a un imprévu, un bouchon sur l’autoroute par exemple, elle est sûre de faire des économies.

L’ensemble de ces fonctions ont plu aux membres du comité du CES Innovation Awards 2016, qui ont nominé l’innovation française dans la catégorie domotique.

Une concurrence rude au CES 2016

ces 2016 thermostat ween installation

Le thermostat Ween avait fait un passage remarqué sur la plateforme de crowdfunding Kisskissbankbank en récoltant près de 42 000 euros. Les créateurs du projet en sont à une nouvelle étape avec une levée de fonds réussie de 2 millions de dollars. Cet argent va servir à la commercialisation du système connecté sur le marché français. La jeune startup aixoise ne cache pas ses ambitions de conquérir ce marché en pleine croissance, mais les concurrents sont nombreux.

Nest, la branche domotique de Google, Netatmo, Qivivo, Ecobee : tous proposent leurs propres régulateurs de chauffage connectés sur le salon de Las Vegas, du 6 au 9 janvier. Momit Home et Tado disposent eux aussi de fonctions de géolocalisation, à des prix inférieurs par rapport au thermostat Ween, vendu à 349 euros à partir de 2016 contre 129 et 249 euros.

Le premier des deux affiche la solution la plus abordable et permet de gérer plusieurs zones de la maison en y ajoutant des annexes à 79 euros. Le thermostat Ween semble toutefois plus facile à installer, il suffit de remplacer son interface de contrôle habituelle. Il profite également d’un design étudié qui le rend parfaitement reconnaissable.

[ot-video type= »youtube » url= » https://www.youtube.com/watch?v=iD0bsob57YU&feature=youtu.be »]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.