in

Amazon, nouveau cador du football français

amazon ligue 1

Le 11 juin dernier, Amazon est officiellement devenu le principal diffuseur des matchs de Ligue 1 et de ligue 2. Si Canal + et Bein sport étaient en pôle position pour rafler les droits tv (2021-2024) du football professionnel, le marché se retrouve néanmoins chamboulé par le géant d’internet. 

Après Roland-Garros, la firme américaine a de nouveau gagné les enchères. C’est sur sa plateforme Prime vidéo qu’elle pourra diffuser 80 % des matchs de ligue 1 et de ligue 2 pour un montant de près de 250 millions d’euros par saison. Elle proposera aussi les 10 plus belles affiches de la première division comme nous l’apprend Le Parisien. 

En coulisses, ça bouge beaucoup alors qu’il faut que la chaine soit prête le 24 juillet, soit le début de saison de ligue 2.

Les derniers préparatifs  

Les droits audiovisuels représentent 47 % des produits d’exploitation des clubs de football français, selon un rapport de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) de la Ligue datant de la saison 2018/2019. 

Amazon a décidé de produire les images entièrement de son côté, et collaborera avec HBS pour la production (qui a notamment produit les Coupes du Monde depuis 2002). 

Les commentateurs auront un rôle-clé dans le projet. Et selon l’Equipe, ce sont les journalistes Smaïl Bouabdellah et Thibault Le Rol qui devraient être les têtes d’affiche. Ce dernier a notamment présenté Roland Garros sur Amazon. Il serait possible également possible de retrouver Laurent Jaoui (passé par Canal+) à la rédaction.  

L’abonnement prime vidéo qui sera revu à la hausse pour les amateurs de football 

Alors que le recrutement de journalistes est en cours, Amazon doit réfléchir à son futur modèle économique. Selon L’Equipe, l’entreprise souhaiterait augmenter légèrement son abonnement Prime (49 euros par an actuellement) pour pouvoir suivre le championnat.  A l’exemple du  récent triplement de ses tarifs par la plate-forme Dazn (qui a un accès quasi exclusif aux matchs du championnat italien). 

10 euros mensuels devraient néanmoins suffirent pour ce nouveau service. Très loin donc des tarifs de 25 à 30 euros par mois que proposait Téléfoot l’année dernière.

De plus, avec l’acquisition de droits sportifs un peu partout dans le monde, Amazon ne compte pas s’arrêter là. S’inscrire sur le long terme devient un nouvel objectif. 

Gros coup marketing pour Amazon, faut-il craindre un futur monopole sur les droits audiovisuels du football français ? 

Sur le long terme, cette arrivée en bombe d’Amazon pourrait faire peur. Il y aurait en effet le risque qu’elle obtienne dans quelques années la totalité des droits. 

Cependant, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Depuis une décennie le changement de diffuseurs pour le football français contrarie le public. En effet, il doit avoir plusieurs abonnements pour profiter entièrement du catalogue. Une situation qui a permis l’essor du visionnage en streaming illégal notamment. Causant des pertes entre 100 et 500 millions d’euros chaque année pour les diffuseurs français. 

Dans la situation actuelle, Amazon gagne donc un nouveau coup de projecteur sur son enseigne.  Ses abonnés ont déjà accès à de nombreux services : livraison gratuite et en accéléré, de la musique, des films et séries… Avec le football en plus, nul doute qu’Amazon assène un gros coup à la concurrence. 

Aujourd’hui à 200 millions d’abonnés dans le monde, (près de 10 millions en France) Amazon devrait donc logiquement augmenter sa clientèle de manière considérable. 

Serait-ce bientôt la fin du sport à la télévision ? 

One Comment

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.