in ,

The Boys : comment le comics nihiliste est devenu une série humaniste ?

The boys série

Le comics The Boys ne montre aucune empathie ni même d’émotion humaine à l’exception de Wee Hughie. Mais découvrez comment cette oeuvre est passée d’un comics nihiliste à une série TV humaniste.

Venant d’Ennis, l’approche de The Boy n’est pas si inhabituelle. En effet, Ennis a produit plusieurs séries dans lesquelles les humains commettent des actes horribles les uns envers les autres. The Boys a été créé dans un monde basé sur la loi du plus fort.

Ce comics montre comment les humains peuvent être brisés, abusés et même écrasés. Mais cela a changé avec la série The Boys. Cette dernière critique le pouvoir en montrant son impact sur les cœurs et les esprits de tous ceux qui sont impliqués, même les puissants.

La série The Boys montre une préoccupation profonde pour l’humanité

Si dans les comics Kimiko est une tueuse muette connue uniquement sous La Femme, la série The Boys la présente comme une femme qui lutte contre de nombreuses années d’abus. Elle désire être considérée comme une personne et pas une arme. Même silencieuse, Karen Fukuhara arrive à jouer diverses émotions, voire contradictoires, pour tenter de retrouver sa propre identité. 

Par ailleurs, Becca est loin d’être une épouse insensible de les comics. Elle est plutôt une femme de pouvoir et de valeurs. Elle représente bien plus qu’un intermédiaire dans le conflit qui oppose Butcher et Le Protecteur.

Quant à Starlight, les comics la présentent comme un symbole de la vertu de Hughie. Toutefois, la série TV la décrit comme un personnage ayant des motivations et pouvant se montrer héroïque ou même faire des choix égoïstes.

Une série avec un degré d’empathie surprenant

La série The Boys est encore plus surprenante par le niveau d’empathie qu’elle suscite pour les super-héros. Le mépris d’Ennis pour les super-héros l’a conduit à les dépeindre comme des forces inhumaines et inarrêtables. Or, la série The Boys les fait apparaître comme des êtres humains blessés par le pouvoir incommensurable qui leur a été donné.

En fait, cette version ne cherche pas à excuser l’agression sexuelle de L’homme poisson sur Stella. Elle consacre plusieurs épisodes à explorer son insécurité et son manque de connexion avec les autres.

Certes, la série The Boys ne se prive pas de quelques excès, faisant frissonner son public avec un gag visuel dégoûtant. Elle offre un regard nuancé sur les conséquences du pouvoir et la façon dont il peut nuire à tout le monde, du super-héros le plus célèbre au plus petit hamster.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.