in

Tesla veut limiter le partage de vidéos d’erreurs de son pilote automatique

Tesla aurait demandé aux utilisateur de la version bêta de son logiciel de pilotage automatique complet de pratiquer le partage sélectif de leur expérience. Faisons le point sur cette rumeur portant sur les voitures autonomes de Tesla !

La limitation de partages de vidéos sur la version bêta du pilote automatique complet

Le logiciel de pilote automatique est un système d’aide à la conduite utilisé par Tesla sur ses voitures. La firme a demandé à tous les utilisateurs ayant choisi la version bêta « Full Self-Driving » de l’application de signer un accord de non-divulgation (NDA). Elle leur aurait aussi demandé de ne pas partager des enregistrements vidéo des erreurs de fonctionnement du système.

Les signataires de cet accord de NDA sont donc tenus à un partage responsable et sélectif de leurs retours d’expérience sur les réseaux sociaux. Ils ne doivent partager que les vidéos jugées dignes d’intérêt.

Il est à rappeler que ce logiciel ne pourra pas faire de votre voiture un véhicule complètement autonome. Selon Elon Musk, son PDG, sa version finale même ne pourra qu’à la rigueur transporter son propriétaire de son domicile à son lieu de travail. Ce voyage sera sans aucune intervention humaine, mais toujours bien sûr sous la surveillance d’un humain.

L’explication de cette demande controversée

Cette version « Full Self-Driving » aurait un nombre élevé de détracteurs selon Tesla. Les utilisateurs de ce système et même ceux de la version bêta devraient en prendre compte. Ils ne doivent pas leur fournir de la matière alimentant leur dénigrement. En somme, ils ne devraient partager que les vidéos qu’ils jugent intéressantes et non celles qui montrent les faiblesses du logiciel.

Tesla a, en effet, permis à quelques amateurs inconditionnels de la marque de participer à la phase de test de la version bêta de son logiciel en mode « Full Self-Driving ». Ces derniers ont cependant pris leur rôle très à cœur. Ils essaient par tous les moyens de trouver des failles à cette application dans le but d’aider Tesla.

Ces bêta-testeurs se filment en voyage avec le système de navigation à la commande. L’idée de lancer des utilisateurs non formés au préalable sur la voie publique pour tester une « voiture autonome », a valu des critiques à Tesla. Ces protestations ont notamment enflé après la mise en ligne de la vidéo de Galileo Russel. Cet investisseur de Tesla devait tourner à gauche quand soudainement son véhicule a plongé vers la droite c’est-à-dire vers un passage pour piétons.

Le but de cette limitation de partage demandée par Tesla est donc clair. La boîte veut gérer la perception du public de son logiciel auquel elle pense élargir l’accès.

La sécurisation des voitures autonomes de Tesla

Tesla tient à répondre à toutes les critiques du public vis-à-vis de son logiciel de conduite. La boîte a pensé à intégrer un bouton à l’interface utilisateur de ses voitures. Le propriétaire peut ainsi demander à participer à la version bêta de « Full Self-Driving ». Elle a aussi mis en place un système de « score de sécurité ». Ce système permet de surveiller les conducteurs suivant leur mode de conduite comme sur l’agressivité de leur freinage.  

Seuls les conducteurs propriétaires ayant un score de sécurité supérieur ou égal à 100 pourront être acceptés en tant que bêta-testeur. La firme a aussi décidé d’étendre l’accès à la version bêta de son logiciel en acceptant jusqu’à mille nouveaux propriétaires testeurs par jour. Ce qui ne manquerait pas d’attirer l’attention du public et bien sûr de ses détracteurs sur « Full Self-Driving ».  Ce qui d’ailleurs a déjà été fait lors de l’annonce de Jennifer Homendy, un membre du conseil d’administration de Tesla. Selon elle, la firme doit préalablement étudier les soucis de sécurité de base avant d’accepter l’intégration de nouveaux bêta-testeurs. Elle est l’une des rares membres de cette boîte à reconnaître l’implication du pilote automatique dans le décès en 2018 d’un conducteur à Mountain View.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *