in

Ces tatouages scannant le cerveau sont-ils le futur des objets connectés ?

tatouages scanneurs de cerveau

Des chercheurs autrichiens étudient l’utilisation de tatouages éphémères dotés d’électrodes pouvant servir de scanneurs pour le cerveau, ouvrant le champ des possibles pour les objets connectés.

Les recherches sont menées par une équipe de scientifiques de l’université de technologie de Graz en collaboration avec d’autres centres de recherche européens. Si elles sont concluantes, nous pourrions tous dans un futur proche nous retrouver à arborer des tatouages sur nos têtes.

De fait, il s’agit de tatouages temporaires, comme ceux que les enfants utilisent pour avoir une image de leur héro préféré sur la peau. Les chercheurs utilisent la même technologie, se servant du papier spécial utilisé pour imprimer par dessus un circuit réalisé dans un polymère conducteur. Pour ce faire, ils utilisent simplement une imprimante à jet d’encre.

Ceux qui veulent les utiliser n’ont plus qu’à coller ces tatouages et leurs électrodes sur leur crâne rasé afin de suivre l’activité de leur cerveau. Le dispositif est assez avancé pour effectuer des encéphalogrammes de qualité, même après la repousse des cheveux.  Pour s’en débarrasser, il faudra le frotter à l’eau et au savon.

À noter qu’il ne s’agit pas du premier usage de cette technique. En effet, des scientifiques français de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne l’avaient déjà utilisée pour mesurer l’activité cardiaque et musculaire.

Les utilisations possibles pour ces tatouages scanneurs de cerveau

Les possibilités sont nombreuses quant à l’application de cette technologie, notamment dans le domaine médical. Contrairement aux électrodes classiques, cette méthode n’est pas invasive. De plus, comme le tatouage demeure fonctionnel pendant longtemps, il pourrait servir à effectuer un meilleur suivi médical.

[bzkshopping keyword= »tatouage temporaire » count= »2″ template= »grid »]

On peut ici penser à l’utilité de l’Apple Watch pour le suivi de la fibrillation auriculaire. Mais pour ce tatouage, il s’agirait par exemple de déceler les signes d’une crise d’épilepsie. On pourrait aussi s’en servir pour aider une personne atteinte de paralysie à recouvrir l’usage de son corps ou de ses membres.

Dans un cadre moins médical, ces tatouages scanneurs de cerveau permettraient de piloter une machine simplement par la pensée. Néanmoins, tout cela reste encore du domaine de la spéculation. Espérons que ce ne soit plus pour longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.