in

Pourquoi votre facture Netflix ne cesse-t-elle de grimper ?

"Alpharetta, GA, USA - September 29, 2012 - Amazon.com's Kindle fire with Netflix's streamable movie page loaded on the tablet."

Le coût du roi du streaming continue son ascension et ne semble pas près de redescendre. Voici les raisons de cette augmentation continue du prix Netflix.

Le prix du streaming devient de plus en plus cher chaque année. Netflix a même annoncé que tous ses services connaîtraient une hausse de prix applicable immédiatement pour tous les nouveaux abonnés américains. C’est d’ailleurs la troisième augmentation de ce genre chez Netflix depuis 2019.

La hausse ne concerne pas encore les abonnés dans l’Hexagone, mais il faudra s’y attendre tôt ou tard.

L’augmentation continue des prix Netflix, une réalité

La dernière hausse du prix de l’abonnement Netflix date d’octobre 2021 en France, les coûts augmentant alors de 12,5%. Actuellement, il faut dépenser entre 8,99 euros jusqu’à 17,99 euros pour accéder à Netflix, l’abonnement standard se fixant à 13,49 euros.

Ceci en fait l’une des plateformes de streaming les plus onéreuses du marché actuel, là où Disney Plus, par exemple, ne coûte que 8,99 euros, malgré une hausse en début 2021..

Et la mauvaise nouvelle c’est que le leader Netflix (221,84 millions d’abonnés dans le monde) a encore annoncé une hausse pour ses clients. Cela ne concerne que les Etats-Unis pour l’heure, mais le tour des Français arrivera.

La raison de la montée de la facture Netfliix

Les clients voient mal les hausses de prix. Il est en effet plus prudent de considérer que cette montée sera continue. Pour Netflix, cette montée s’explique facilement. Les opportunités de croissance sont au point mort alors que les dépenses de l’entreprise en contenus continuent d’augmenter. 

Ainsi, le nombre d’abonnés de Netflix commence à plafonner. Le nombre d’ajouts trimestriels a chuté ces dernières années en s’affichant bien en dessous des chiffres prévus.

Les dépenses en contenu ne cessent toutefois pas d’augmenter. La société dépense des milliards chaque année en programmation et ce débours n’est pas près de se réduire. Elle est donc obligée soit d’augmenter le nombre de ses abonnés, soit de demander plus d’argent de ses clients existants.

Netflix a notamment besoin de proposer de nouvelles émissions et de nouveaux films pour conserver les clients existants et en attirer d’autres. Les services de streaming déboursent une énorme part dans la programmation originale. Selon Ampere Analysis, les dépenses mondiales de ces services de streaming s’élèveraient à plus de 230 milliards de dollars en 2022.

Cette même société d’analyse positionne Netflix au troisième rang des investisseurs en contenus vidéo. L’entreprise n’est dépassée que par Disney et Comcast, qui, selon cette même société, investissent dans de droits sportifs onéreux. Investir dans un portefeuille toujours croissant de programmes animés, scénarisés et non scénarisés leur garantit la conservation de leur abonnement mensuel.

Pour le cas de la France en particulier, Netflix devra investir davantage que Disney ou Amazon afin de profiter d’une nouvelle chronologie des médias plus favorable. Et l’on ne doute pas que la société répercutera ses nouvelles dépenses sur la facture de ses clients.

Alors que les Américains s’offrent en moyenne 4 services de streaming, les Français n’y consacrent que 15,20 euros par mois, soit entre 1 à 2 plateformes. Si Netflix continue à augmenter ses tarifs, il finira par sortir du panier moyen.

La question est donc : jusqu’où ira Netflix ? Nous en connaîtrons la réponse plus tôt que l’on croit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.