in

Politiques sur Twitter : entre bides et opération de com’

politiques twitter réseaux sociaux

Les résultats du premier tour des primaires de la droite et du centre sont tombés hier. François Fillon a créé la surprise en récoltant 44,2% des suffrages. Il se trouve qu’il est également l’un des candidats qui tweetent le plus. C’est le moment idéal pour scruter l’utilisation des réseaux sociaux des politiques.

Que font les politiques sur Twitter ?

Les réseaux sociaux sont devenus un moyen de communication aussi, voire plus, important que les moyens traditionnels. Le monde politique s’intéresse de plus en plus au numérique, et a bien compris l’importance de la communication 2.0. Comme pour les personnalités publiques, Facebook et notamment Twitter permettent de créer l’illusion d’une proximité entre le candidat et le citoyen lambda. Ce dernier a un moyen direct d’apostropher le politicien.

politiques twitter politicien

Cela a été bien compris par la classe politique, qui utilise de plus en plus ces moyens de communication pour exprimer leurs idées, donner leur avis sur un problème précis, critiquer leurs concurrents, exposer leurs photos (officielles ou non), et réagir à l’actualité. On ne va pas se mentir, cela leur permet également de développer leur communication sans aucuns frais.

De nombreux politiciens/nes se sont illustrés à travers leurs frasques sur les réseaux sociaux : déclarations chocs, réactions inédites, intox, sources douteuses … ils ont tout fait ! Commençons tout de suite avec la championne toute catégorie : Christine Boutin.

Beaucoup de bruit pour rien

On se rappelle évidemment tous du fameux tweet au moment où l’ancien président de la République Jacques Chirac était hospitalisé. « Mort de #Chirac » … ce message, qui ne prend même pas le temps de mentionner le prénom de la personne concernée, avait déclenché une tempête sur Twitter.

Elle s’est en effet attiré les foudres de la twittosphère qui n’a pas manqué l’occasion de se moquer d’elle ou même de manifester leur dégoût envers son manque de compassion. Ce tweet, aussi déplacé que mal renseigné, s’inscrit dans une longue suite d’échecs de la politicienne sur les réseaux sociaux.

Elle avait également relayé une information venant d’un site parodique belge qui assurait que François Hollande et son gouvernement tentaient de faire annuler l’élection présidentielle de 2017. Elle qui s’était déjà fait remarquer en citant le Gorafi lors d’une interview. Quand ça ne veut pas …

politiques twitter facebook

Communication, communication, communication !

Mais les réseaux sociaux ne sont pas uniquement le lieu où les politiques peuvent déverser leurs informations douteuses. Comme dit plus haut, il s’agit également d’un moyen de communication. Il peut cependant se révéler être à double tranchant.

Le meilleur exemple est le compte officiel de Frank Underwood, personnage fictif de politicien cynique de la série House of Cards. Il a par deux fois dirigé des tweets directement à des personnalités politiques : une fois à David Cameron, l’ex-Premier ministre Britannique, et une fois à Manuel Valls.

politiques twitter

Dans le premier cas, il s’est contenté de publier une image animée de son personnage semblant peu convaincu face au tweet de David Cameron visant à contredire son implication dans le scandale des Panama Papers. Dans le deuxième, il avait carrément tweeté « Democracy is so overrated » (la démocratie, c’est surfait) à Manuel Valls lorsque celui-ci a fait passer la loi Travail en force à l’assemblée via l’article 49-3.

Là où le Britannique n’avait pas jugé utile de répondre, notre Premier ministre a bien compris qu’il s’agissait là d’un bon moyen de communiquer en rebondissant sur un sujet qui attire un grand public : les séries télé. Il a donc simplement cité Churchill, qui disait que « la démocratie était la pire forme de gouvernement, à l’exception de toutes les autres ».

Accompagné d’un smiley, ce tweet paraît irréel, mais permet de se rendre compte à quel point le métier de politicien a évolué au cours des dernières années pour glisser vers celui de communicant. Malheureusement, la présence virtuelle des politiques traduit leur absence réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.