in

Si vous le léchez, cet écran peut reproduire n’importe quel goût

Norimaki Synthesizer, l'écran qui recrée le goût des aliments

À l’aide de gels et d’électricité, cet « écran » peut synthétiser le goût de n’importe quel aliment, au grand plaisir des enfants qui vont bientôt lécher la TV à chaque publicité pour des friandises.

Venue du Japon, la création est de Homei Miyashita, un professeur à la Meiji University. Selon lui, sa machine portable peut recréer toutes les saveurs que l’on peut retrouver dans un aliment. Ambitieux, l’homme a déclaré au site Digital Trends que « cette invention a le même impact que l’invention de la télévision en couleur. »

Cette électro-fourchette pouvait déjà imiter le sel. Mais cette nouveauté japonaise va beaucoup plus loin. D’après Miyashita, si les téléviseurs mélangent les trois couleurs primaires pour obtenir tous les tons imaginables, son écran recrée un goût à partir des 5 saveurs connues. Il a baptisé son dispositif « Norimaki Synthesizer ».

Robot-cuiseur avec accessoires standards

 

Comment cet écran synthétise-t-il le goût ?

L’engin se sert de 5 gels différents, chacun ayant une des saveurs de base : acide, salé, sucré, amer et umami (savoureux). De fait, si on lèche tout simplement l’appareil, l’on pourra détecter les 5 goûts ensemble. En effet, la magie n’opère que quand on fait passer un courant électrique à travers l’engin. De la sorte, on peut renforcer ou réduire certaines saveurs, les différentes combinaisons possibles recréant alors d’autres saveurs.

Grâce à ses recherches, le professeur Homei Miyashita a découvert qu’on peut mesurer le goût d’un aliment avec un capteur. Avec ces données, on pourra reproduire ultérieurement ce goût avec l’écran du Norimaki Synthesizer.

Bien évidemment, les possibilités sont infinies. Combinée à un téléviseur classique, l’invention pourrait permettre à un téléspectateur de goûter à ce qu’il voit à l’écran. Une véritable révolution en perspective pour les émissions culinaires. Par exemple, lors d’un concours, le public pourrait voter pour le meilleur plat après l’avoir « essayé ». Le food porn pourrait quant à lui atteindre d’autres sommets sur les réseaux sociaux pour devenir un outil marketing encore plus redoutable.

Que pensez-vous d’un écran qui vous donne le goût de ce qu’il diffuse ? Partagez vos impressions dans les commentaires. Bien évidemment, il ne faudra pas oublier de se nourrir… les saveurs seules ne remplissent pas l’estomac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.