in ,

Menace de boycott sur Pokémon Go : l’irresponsabilité de Niantic fait rage

Pokémon GO

Le jeu Pokémon Go a reçu une menace de boycott venant de ses influenceurs. Leur requête est simple : réinstaurer les mesures contre la propagation du Covid-19.

Comptant environ 166 millions d’utilisateurs répartis dans le monde entier, Pokémon Go est un jeu à immense succès. Son créateur, Niantic, a décidé d’élargir les surfaces d’interactives en 2020 dans le but du respect des mesures sanitaires, à l’avantage des joueurs. Mais il n’a pas tardé à mettre fin à ces dispositions, alors que le variant delta continue à faire ravage aux Etats-Unis. Mécontents de ce fait, les influenceurs revendiquent la remise des territoires supplémentaires.

Menace de boycott sur Pokémon Go : la requête des influenceurs

« Je suis plus que prêt à boycotter le jeu avec tout le monde si nous sommes partants » disait ZoëTwoDots à ses 212 000 abonnés. Sur sa chaîne, cette influenceuse réputée de Pokémon Go explique le pourquoi de ce mouvement. En effet, l’élargissement des terrains jouables de 40 à 80 mètres constituait une bonne mise en garde contre le Covid-19. Mais ce n’est pas le seul avantage de la prise de cette mesure particulière, d’où la raison du maintien de cette dernière.

Cette disposition a amélioré l’expérience des utilisateurs dans le jeu. Avant il fallait traverser une rue pour récolter des points. Mais les joueurs n’étaient plus censés le faire quand les rayons ont doublé. De plus, les handicapés avaient plus de chance à collecter des XP. Antérieurement, il était quasiment impossible pour eux d’atteindre certains endroits indiqués.

Niantic jugé comme étant irresponsable

« Alors que nous retournons à nouveau dans le monde extérieur, ces changements visent à rétablir l’accent de Pokémon GO sur le mouvement et l’exploration dans le monde réel. » Cette phrase de Niantic officialise le retour à la normale des surfaces de jeux. Malgré la demande des influenceurs et certains utilisateurs, le producteur semble être ferme sur sa décision.

Aux Etats-Unis, le nombre de cas de Covid-19 est encore en hausse. En prenant une telle disposition, Niantic a manqué son engagement à la lutte contre la maladie. Les utilisateurs lui reprochent également de ne pas être suffisamment à l’écoute. « Je sais personnellement que je ne dépense tout simplement pas d’argent dans le jeu jusqu’à ce qu’ils en parlent publiquement » explique encore Zoë, marquant la persistance de la menace de boycott auprès du créateur de Pokémon Go.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.