in

Il fabrique un mini-ordinateur avec des Lego

James Brown aime ériger d’étranges constructions comme des crânes animatroniques ou des automates cellulaires mécaniques avec des Lego, ou dans ce cas, un mini-ordinateur.

James Brown a toujours aimé assembler des Lego, mas cette fois-ci, il s’est littéralement surpassé en produisant un mini-ordinateur. D’observation en essai, il a continué son assemblage et pense même aller encore plus loin si c’est possible.

Une construction Lego de mini-ordinateur

L’ordinateur conçu par James Brown est un hommage interactif à l’ordinateur de Death Star. Il se déplace lorsque vous touchez les goujons Lego exposés. Le tout est alimenté par de véritables briques Lego : le boîtier de batterie 9V vintage et les briques avec contacts électriques. Ces éléments ont été abandonnés par Lego dans les années 90.

James Brown a ensuite alimenté un écran OLED de 72 x 40 pixels. Un microcontrôleur STM32 avec un processeur ARM Cortex-M0 de 48 MHz et 16K de flash supportent le tout. Quant aux graphiques de cette construction Lego, ils sont générés de manière procédurale. James Brown a lui-même écrit. les programmes de ce Lego mini-ordinateur.

Cet ingénieur graphique de Weta Workshop a trouvé des écrans OLED de 042 pouces bon marché sur le net. Se disant qu’il pourrait en avoir besoin un jour, il en a alors commandé un lot. Il a ensuite élaboré une carte de circuit imprimé.

Brown peaufina ensuite sa construction pour avoir un nouvel assemblage de circuits imprimés en trois dimensions lui permettant d’utiliser tout l’espace à l’intérieur de la brique. Ce nouvel assemblage intègre des contacts de batterie, un port USB pour la programmation au lieu des anciennes broches de débogage et un matériel tactile capacitif. Ce matériel peut détecter un doigt se déplaçant au-dessus de la brique.

L’ensemble de la carte est ensuite repensé pour s’adapter à un microcontrôleur Raspberry Pi RP2040. La construction Lego intégrant un mini-ordinateur est ainsi plus performante tout en étant capable de lire Doom.

Bron ne prévoit pas, du moins pas pour le moment, de vendre ses briques. Il espère encore obtenir l’accord de Lego pour aller jusqu’au bout de la construction de son mini-ordinateur. D’autant plus qu’il voudrait encore trouver et installer une batterie rechargeable avant d’envisager la fabrication. Ce n’est en effet pas tout le monde qui peut dénicher une carte électronique Lego des années 80 à 90. Comme il le dit si bien, James Brown est encore en train de voir jusqu’où il peut aller dans sa construction de mini-ordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.