in

Fragment vous aide à gérer la disparition de vos proches

urne connectée fragment

Gérer la disparition d’un proche peut se révéler un processus compliqué et douloureux. Pour aider ceux qui se trouvent dans cette situation, l’entreprise canadienne « Fragment » a lancé « Concrete and Light », une urne connectée. Au cœur du concept, l’idée est d’entretenir la mémoire du disparu et de lui rendre hommage. 

Fragment, une urne funéraire connectée

L’urne funéraire connectée de Fragment détecte la présence d’un être humain. Une lueur réconfortante est élue et une application se lance sur le smartphone. Celle-ci permet de lancer un hommage sur un écran ou un rétroprojecteur par exemple. Chaque utilisateur peut ajouter des souvenirs, des éléments et enrichir un journal de souvenirs. « Plus l’utilisateur interagit avec l’application, plus celle-ci reçoit des informations lui permettant d’orienter son contenu sur les besoins de l’utilisateur et sur la période dont il devrait le recevoir. Notre algorithme intelligent utilise un mélange des contributions de l’utilisateur et d’intelligence artificielle afin de lui suggérer du contenu pertinent sur le deuil trié sur le volet parmi des milliers de sources différentes », explique David Beaulieu, le fondateur de Fragment.

L’idée défendue par l’entreprise est que cette technologie pourrait avoir un effet positif sur le processus de deuil. « À une époque où les rites funéraires se terminent souvent trop rapidement, le besoin de s’accrocher à un objet « réel » évoquant la présence physique de la personne décédée est d’autant plus logique. » L’objet est aussi évolutif. Plus il est utilisé, plus l’algorithme de l’urne connectée proposera des contenus pertinents L’idée restant de permettre une meilleure gestion du deuil. 

Une urne connectée pour entretenir le souvenir

fragment urne funéraire connectée

Une entreprise spécialisée dans les technologies funéraires

L’entreprise Fragment a vu le jour en début d’année au Canada en se spécialisant sur le marché des nouvelles technologies dans le domaine du funéraire. L’idée est de mettre les innovations au service des rituels humains. Ses services sont à destination des entreprises mais aussi des personnes endeuillées. Avant de lancer « Concrete and Light », Fragment a déjà lancé « Hommage Social ». Il s’agit d’une plateforme permettant à la famille et aux proches du défunt de créer collaborativement un hommage. Il est possible d’envoyer des photos et vidéos depuis un téléphone, un ordinateur ou les réseaux sociaux. Le résultat est ensuite mis en ligne et peut être partagé. C’est cette fonction qui interagit avec « Concrete and Light ».

A noter que ce n’est pas la première fois que les technologies sont utilisées dans le domaine funéraire. Dès 2013, l’entreprise Digital Legacys proposait de « numériser » les tombes. L’idée était alors d’apposer un QR Code résistant aux intempéries sur la tombe pour accéder à des informations sur la vie du défunt. L’entreprise proposait alors une page web fonctionnant comme un mémorial en ligne. Des technologies qui pourraient bien devenir inutiles ou obsolètes un jour si la société continue de suivre la voie du transhumanisme.

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.