in

Un drone DJI passe en contrebande son poids en drogue au-dessus de la frontière américaine

Les autorités américaines de lutte contre les drogues (DEA) veulent fouiller un drone DJI qu’elles soupçonnent de faire de la contrebande par-dessus le mur à la frontière américaine.

Ne vous posez plus la question si les trafiquants de drogue font voler des paquets de poudre par-dessus les frontières avec des drones. La police aux frontières américaine (US Border Patrol) a attrapé un DJI Mini 2 en train de transporter son propre poids en méthamphétamine en octobre dernier.

La D.E.A souhaite le fouiller l’appareil et la carte microSD incluse dedans afin de rechercher des preuves susceptibles de l’aider à retrouver le pilote.

Des contrebandiers toujours plus assidus

En octobre, la station de patrouille frontalière de Campo de Tecate a annoncé qu’un drone DJI survolait la clôture de 25 pieds de haut. Un agent l’a intercepté de l’autre côté du mur avant qu’un homme sortant d’une Mercedes grise ne puisse le récupérer.

Le drone contenait un paquet rempli de 259 g de méthamphétamine. C’est bien plus que ce qu’un DJI Mini 2 peut transporter normalement. C’est toutefois faisable pour un court saut par-dessus un mur frontalier de 25 pieds jusqu’à un parking situé juste de l’autre côté.

Il n’est pas encore clair si le mandat demandera au fabricant chinois DJI de partager des informations sur le pilote du drone. Pour l’instant, il semble que le mandat demande simplement à faire des analyses de données sur le drone et sa carte microSD.

La contrebande par drone est de plus en plus courante

Les organisations criminelles utilisent de plus en plus fréquemment des drones pour survoler des zones sensibles. Il existe des rapports ponctuels remontant à des années sur des échecs de livraisons de médicaments par drone près de la frontière américaine.

Généralement, les drones utilisés sont des modèles plus anciens et plus grands. Ainsi, un drone DJI Mini a été saisi en septembre dernier en Californie dans une prison du comté d’Orange. Les autorités ont, à ce moment-là, suspecté un homme de tenter de faire passer de la drogue dans cette prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.