in

Apple veut défier Netflix, mais censure une série trop violente sur Dr. Dre

apple tim cook dr dre

Apple veut concurrencer Netflix avec son propre service de streaming, mais le Wall Street Journal révèle que la Pomme ne veut surtout pas produire de contenu  » offensant « . La firme américaine aurait ainsi fait annuler plusieurs séries jugées trop violentes ou trop sombres, notamment un biopic sur Dr. Dre.

Depuis maintenant plusieurs années, le bruit court qu’Apple compte concurrencer Netflix en lançant son propre service de streaming et en produisant ses propres séries. Cependant, il semblerait que la Pomme ait décidé d’éviter à tout prix de choquer les braves gens, quitte à prendre le risque de ne produire que de contenu aseptisé voire… ennuyeux.

Selon le Wall Street Journal, qui s’est entretenu avec des producteurs et des agents en contact avec Apple, la firme californienne veut à tout prix éviter de produire des séries qui risquent d’entacher son image de marque auprès des conservateurs américains.

Ainsi, le PDG Tim Cook aurait tout bonnement choisi d’annuler la série  » Vital Signs  » sur la vie du célèbre artiste hip hop et créateur de la marque Beats Dr. Dre alors que le tournage était terminé. Pour cause, le programme comprenait des scènes de sexe, de violence, et de consommation de drogue. De même, Apple aurait changé le réalisateur d’un feuilleton avec Jennifer Aniston et Reese Witherspoon à cause d’un humour jugé trop offensant.

Apple ne veut surtout pas ternir son image de marque

Cette approche  » puritaine  » pourrait bien causer du tort à Apple dans sa quête pour concurrencer Netflix. Certes, le sexe et la violence ne sont pas des ingrédients indispensables d’une bonne série, mais force est de constater que la plupart des séries à succès de ces dernières années les intègrent à leur recette. En guise d’exemples évidents, on peut citer Game of Thrones et La Casa de Papel.

De son côté, Netflix ne s’encombre pas de telles restrictions. Le service de streaming produit des shows pour toute la famille, à l’instar de  » Stranger Things « , mais propose aussi du contenu nettement plus sombre comme la série  » Black Mirror  » ou le dessin animé «  Devilman Crybaby « .

La Pomme veut fédérer tout le monde, mais sa stratégie risque d’avoir l’effet inverse. En voulant absolument produire des séries  » tout public « , Apple risque finalement de ne séduire qu’un public de niche composé d’enfants, de familles conservatrices et de personnes âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *