in

Amazon : des contrefaçons pour enrichir sa gamme de produits en Inde ?

amazon

Selon Reuters, Amazon aurait fait en Inde des contrefaçons sur les produits d’autres sociétés tout en boostant leurs ventes en les privilégiant dans les résultats de recherches.

Les équipes de l’e-commerçant auraient trouvé les éléments les plus recherchés sur le site. Puis, auraient fabriqué des versions plagiées pour répondre à ces besoins. L’agence de presse Reuters aurait des dossiers internes, des courriels et même des plans d’affaires concernant ces pratiques. Par contre, Amazon invalide ces accusations et rassure qu’il ne fait aucune démarche déloyale.

How to Spot Fake Products on Amazon With a Few Methods

Amazon : des contrefaçons fabriquées sur des références ?

D’abord, les équipes d’Amazon auraient analysé les résultats de produits en ligne afin d’y trouver les articles « de référence ». Ensuite, il aurait été simple pour eux d’en faire des plagiats.

Des documents datant de 2016 attesteraient de ces faits. Une marque Amazon appelée Solimo a ainsi tenté de gagner le marché indien avec un plan déloyal. D’après le document, la technique consiste à « utiliser les informations d’Amazon.in pour développer des produits ». Puis il s’agit « de tirer parti de la plate-forme Amazon.in pour commercialiser ces produits auprès de nos clients », révèle-t-il.

De plus, les équipes d’Amazon auraient également tenté de sceller des partenariats avec les fabricants des marchandises référence. En effet, les entreprises originales utilisent « des processus uniques », non maîtrisés par Amazon.

Mais Solimo ne s’est pas contenté des contrefaçons. La société a également utilisé des moyens illégaux pour que les produits estampillés AmazonBasics apparaissent parmi les premiers résultats de recherche des clients. Tout cela s’est passé « de manière agressive », que ce soit les manipulations sur PC, mobile ou application, ou encore sur les requêtes par catégorie.

Amazon colis

Des informations « incorrectes et non fondées » ?

Face à cet incident, Amazon reste neutre devant les accusations concernant cette histoire de contrefaçons. « Comme Reuters n’a pas partagé les documents ou leur provenance avec nous, nous ne sommes pas en mesure de confirmer la véracité ou non des informations et des affirmations telles qu’elles sont déclarées », confie son porte-parole dans une déclaration destinée à Endgaget. « Nous pensons que ces affirmations sont factuellement incorrectes et non fondées », a-t-il mentionné.

Également, il a précisé que les préférences des acheteurs sont traitées de manière globale avant leur distribution à tous les marchands. D’ailleurs, « la politique d’Amazon interdit strictement l’utilisation ou le partage de données non publiques et spécifiques au vendeur au profit de tout vendeur, y compris les vendeurs de marques privées », rappelle-t-il.

De toute façon, ce n’est pas la première fois que ce genre de situation arrive à Amazon. Par le passé, on l’a déjà accusé d’avoir copié l’Instant Pot, un sac photo de Peak Design et tant d’autres. Il paraît que des régulateurs en Inde, en États-Unis et en Europe en sont responsables pour des fins anticoncurrentielles. L’enquête se poursuit en Inde pour chercher si le Amazon a fait une promotion déloyale de ses produits de marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *