in ,

HTC Vive VS Playstation VR : quel casque de réalité virtuelle choisir ?

HTC VIVE VS PLAYSTATION VR

Nous avons pu essayer le HTC Vive et le Playstation VR lors de la journée presse de la Paris Games Week, l’occasion de comparer en détail les deux.

Longtemps, réalité virtuelle rimait avec Oculus Rift. Ce n’est désormais plus le cas tant les constructeurs sont nombreux à s’y être mis. En tête de gondole, HTC et Sony. Ce dernier destinant son casque à sa console de dernière génération. Les deux concurrents étaient présents sur la Paris Games Week et y présentaient les démos que l’on connaissait déjà de l’E3. Reste qu’en France, on avait pas encore pu poser les mains dessus. C’est désormais chose faite. L’heure est donc à la comparaison. Qui de HTC ou de Sony présente le projet le plus prometteur ? Réponse.

L’esthétique du Playstation VR vs HTC Vive

Bon, quoi qu’il arrive, vous aurez l’air un peu idiot à vous trémousser dans tous les sens. Néanmoins, si vous devez le porter à chaque session de jeu, autant dire qu’il faut le casque donne envie d’être mis. Et Sony l’a bien compris avec un casque au design futuriste, le Playstation VR. Pour autant, futuriste sans être laid. On retrouve un dispositif noir et blanc avec des LED bleues aux couleurs PlayStation. Ce sont elles qui permettent le tracking de mouvement grâce à la Playstation Caméra. Il faut reconnaître que Sony frappe fort avec son engin.

C’est un peu moins le cas du Vive de HTC, tout de noir vêtu. On lui reprochera notamment d’être un peu plus triste visuellement que son homologue de chez Sony. Le petit aspect gruyère n’est pas non plus une trouvaille exceptionnelle en terme de design surtout ajouté aux fils pour le moins assez mal dissimulés. Du coup, on doit dire que face à Sony, HTC souffre un petit peu.

Confort du Playstation VR vs HTC Vive

Niveau confort, les deux sont assez équivalents même si Sony a encore une fois un léger avantage. Il semble plus léger que son compère, sans doute grâce au système de fixation qui vient derrière la tête, répartissant davantage le poids sur votre crâne. Si on dit que l’avantage est léger, c’est parce que le HTC Vive se révèle lui aussi assez agréable à porter. Tout comme l’Oculus, les deux dispositifs intègrent une mousse qui amortit les chocs. En bref, pas vraiment de vainqueur de ce côté-là.

IMG_4250

L’utilisation du Playstation VR vs HTC Vive

Tout d’abord, on a été étonné de notre première impression sur les écrans. Si le HTC Vive annonce un angle de vue à 110 degrés, contre 100 pour le Playstation VR, c’est bien ce dernier qui donne l’impression de vision la plus large. Une surprise qui s’explique peut-être par la démo proposée et/ou un mauvais réglage éventuel lors de la démonstration. Toujours est-il que le constat est là. Puisqu’on parle d’écran, attardons-nous un peu sur les spécificités techniques. Chez HTC on est sur du 1080 x 1200 par oeil à 90 FPS (images par seconde) contre 960 x 1080p, mais à 120 FPS chez Sony.

Alors la question qui vient tout de suite est : la différence est-elle flagrante ? Eh bien non. Tout simplement parce que la différence 90/120 FPS est assez flou pour l’oeil humain, bien plus qu’entre 30 et 60 images par secondes. Pour ce qui est de la résolution, il faudra peut-être attendre des jeux aux textures plus poussés pour entrevoir une réelle différence. Reste que sur les démonstrations qui ont été faites, il n’est pas possible d’émettre un réel jugement.

Ce qui est sûr c’est que dans les deux cas, la fluidité était au rendez-vous et surtout, aucune latence visible. Une caractéristique qui renforce l’immersion, mais qui permet aussi d’éviter les nausées. Malgré des démos qui secouaient un peu, nous n’en avons pas ressenti ce qui nous laisse croire que la VR ne sera pas synonyme de pause toutes les 10 minutes pour s’en remettre.

Et franchement, ce serait terriblement frustrant de devoir s’arrêter aussi souvent, car la réalité virtuelle dans ces conditions, c’est de la bombe. Il faut dire que HTC et Sony n’ont pas fait les choses à moitié proposant les casques avec leurs accessoires pour mains. Chez Sony, on fait avec ce que l’on connaît déjà à savoir deux Playstation Move tandis que HTC a créé des « manettes » pour chacune des mains. Dans les deux cas, l’utilisation est sensiblement la même, la gâchette à l’arrière servant à attraper les objets.

IMG_4295

La démo du Sony Playstation VR

Chez Sony, nous avons essayé la démo de Payday, The London Heist, déjà présentée à l’E3. Assis à l’avant d’une camionnette, il était possible d’interagir avec l’ensemble des objets du véhicule. Monter le son de la radio changer de station, boire un coup, ouvrir la boite à gant… bref. Rien que ça, on est déjà impressionné par les possibilités de la VR. Mais c’est quand une armada de motard commence à vous tirer dessus que les choses sérieuses commencent. Votre pilote vous tendra un pistolet automatique, que vous devrez saisir et recharger régulièrement. Comment ? Et bien presque comme en vrai. Tournez-vous pour trouver le sac de recharge, saisissez-en une et mettez-la dans le pistolet. Si en tapant vos Playstation Move l’un contre l’autre vous avez l’air un peu idiots dans la réalité, dans le jeu, cela prend tout son sens et donne un vrai sentiment de réalisme. Pour tirer, rien de plus simple, il suffit d’activer la gâchette. Réaliste, réactif et surtout foutrement jouissif. Le petit plus, pouvoir ouvrir la portière de la voiture, se pencher en arrière pour dézinguer à l’avance vos poursuivants lorsque votre rétro n’est plus là pour vous permettre une bonne visibilité.

La démo du HTC Vive

Les démonstrations de HTC sont peut-être un peu en dessous. Pour le moment, très peu de jeux sont compatibles avec l’engin. Mais avec le partenariat avec Valve (les petits gars qui éditent Steam), on a pas de doute sur le fait que le retard va être rattrapé. Bref, là où le Vive fait très fort, c’est qu‘il intègre la possibilité de se mouvoir dans un environnement. Deux capteurs sont installés dans la pièce permettant de suivre le casque dans un environnement beaucoup plus large que la concurrence.

HTC VIVE
Deux capteurs comme cela sont installés dans la pièce.

En effet, si vous vous déplacez avec un Oculus sur la tête, la seule chose que vous ferez, c’est perdre le tracking. HTC a bien compris que c’était une vraie force et proposait des démonstrations incluant ce principe de déplacement dans l’espace. Il nous est arrivé de nous retrouver à 4 pattes pour appuyer sur un bouton, ou encore de nous retourner en vitesse et d’avancer, arme à la main, vers la horde de zombies qui courrait vers nous. Il faut donc avouer que niveau immersion, le Vive écrase la concurrence.

HTC VIVE
De l’extérieur, c’est pas très crédible.

Malheureusement, il y a fort à parier que les jeux prenant en compte le mouvement dans l’espace soient minoritaires. Et puis surtout, il faut de l’espace, une chose que tout le monde ne possède pas dans son salon ou sa chambre. Bien entendu, des calibrages sont possibles et les bordures de l’espace apparaissent dans le jeu quand vous vous en approchez, mais pour que les mouvements ne soient pas bridés, il faut un minimum d’espace. C’est un problème qui peut se régler et puis il est bien entendu compatible dans le principe avec tous les jeux en réalité virtuelle qui peuvent se faire depuis un fauteuil. L’un des vrais problèmes rencontrés lorsque vous gambadez avec le Vive sur la tête c’est que vous ne voyez pas vos pieds. Or, pour relier le casque à l’ordinateur, tout un panel de câble est requis. Le constat est implacable : c’est dangereux. On a vite fait de se prendre les pieds et de s’étaler sur le sol. Qui plus est, les mains sont prises. Pour se rattraper, c’est zéro. La vraie solution, c’est le sans-fil. Mais réussir à streamer deux écrans avec une grosse résolution, en prenant en compte les mouvements le tout sans latence, c’est aujourd’hui difficile à mettre en oeuvre.

Prix Playstation VR vs HTC Vive

Aucun des deux constructeurs n’a encore communiqué sur les tarifs des deux casques de réalité virtuelle. Mais une chose est sûre, ça ne va pas être donné. Pour le Playstation VR, il faudra une PS4, le casque, que l’on estime aux alentours de 350 euros, des PSMove à 40 euros unités, une PlayStation Caméra que vous pouvez trouver à 40 euros environ et le jeu. En gros, tout ça nous fait un bundle à 900 euros. Enlevez 400 euros environ si vous possédez déjà la console. Et même si Sony risque de mettre en vente des packs, comptez donc le prix d’une deuxième console.

Chez HTC, il faudra avoir un PC qui tourne bien, mais le prix des accessoires et des deux capteurs à installer sur les murs risquent de faire grimper la note. Encore une fois, on voit difficilement comment s’en tirer pour moins de 500 euros. On le dit rarement, mais on espère que nos estimations seront fausses !

Verdict

D’un point de vue purement gaming, on serait tenté de dire que HTC a l’avantage. L’intégration du mouvement dans l’espace est une idée géniale, très immersive, mais contraignante. Il faut de la place, et cette histoire de fil est inquiétante. Sans compter qu’en terme de prix, le Vive et ses accessoires risquent d’être plus couteux que leur homologue de chez Sony. Le Playstation VR propose une expérience complète qui a peut-être plus d’avenir, du moins de ce que l’on a vu. Moins contraignant, moins cher et ne nécessitant pas d’espace en particulier. C’est donc d’une courte tête que Sony l’emporte. Attention tout de même, ce n’est pas un avis définitif. D’ici la sortie programmée en 2016, des éléments peuvent encore évoluer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.