in

La suppression du téléphone fixe traditionnel : Orange saute le pas

Orange est enfin passé à l’acte. La suppression du téléphone fixe, ce réseau téléphonique commuté ou RTC a commencé sur le territoire français. L’opérateur annonce des fermetures plus régulières à partir de 2023.

L’abandon progressif de la téléphonie classique faisait déjà partie des souhaits d’Orange depuis 2016. Elle devra être remplacée par la technologie IP (Internet Protocol) qui constitue aujourd’hui le standard international. Cette suppression a débuté en 2018 par l’arrêt de la mise en vente des lignes téléphoniques RTC. Le 15 novembre 2021, ce projet a connu une avancée majeure par le lancement des lignes Numeris.

Le projet de fermeture du RTC

Selon l’exigence de l’ARCEP, les premiers arrêts des zones RTC ne commenceraient effectivement pas avant 2023. Un délai de 5 ans est en effet de mise entre l’annonce de suppression et la fermeture effective d’un lot de lignes fixes. Cette exigence de l’ARCEP vise à anticiper les éventuels soucis pouvant découler de l’arrêt technique de la suppression des accès RTC. C’est aussi pour cela que l’opérateur a décidé de commencer plus tôt cette plaque. L’opération a ainsi commencé le 15 octobre 2021 dans les six communes du Sud Finistère et une autre de l’Île-de-France. Ce sont les communes de Concarneau, d’Elliant, de Melgven, de Rosporden, de Sait-Yvi, de Tourch et d’Osny.

Le service téléphonique sur RTC coupé dans ces communes, ne sera plus remis. Ce projet concerne les clients de toutes les catégories détenant une ligne fixe téléphonique branchée sur une prise murale en T.

Orange lance la suppression du téléphone fixe réseau fixe

L’arrêt du réseau fixe implique l’obligation d’installation d’un autre équipement permettant la mise en place de la technologie IP. Chaque client dont le réseau RTC a été arrêté, se doit donc d’acquérir un box internet.

Il faut noter que les clients n’ont pas à proprement dire le droit de refuser la migration vers une offre de « voix sur IP ». Selon la Fédération française des Télécoms, les clients refusant cette migration, auront leur contrat résilié. Leur accès RTC sera quand même arrêté lors de l’arrêt technique.

Surfshark

L’opérateur a déjà informé à plusieurs reprises les abonnés Orange habitant dans les communes citées précédemment de cet arrêt. La deuxième étape de ce projet sera réalisée dans 1237 autres communes. La troisième vague de suppression du téléphone fixe est programmée pour le 15 octobre 2024,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *