in

Squid Game : pourquoi le succès de la série Netflix est mérité

squid game poupée

Véritable succès, Squid Game tient la première place sur Netflix dans le monde. Découvrez les raisons de cet énorme exploit !

C’est officiellement la première série coréenne à témoigner d’un tel succès sur le géant du streaming. Ayant atteint la tête du classement dans 90 pays, il y a « de très bonnes chances que ce soit notre plus grande émission de tous les temps ». Ted Sarandos, le co-PDG de Netflix, se déclare très confiant quant aux perspectives du drame asiatique.

Squid Game doit son succès à son concept extravagant

Netflix a récemment annoncé via Twitter qu’en seulement 17 jours, la série a été vue par 111 millions de spectateurs. Contrairement à ceux de Stranger Things, Lupin et autres, l’exploit de Squid Game ne s’explique pas par l’originalité. La violence, les pertes humaines, l’esprit sadique, on en a déjà rencontré dans Game of Thrones à travers l’apathie et le courroux du peuple.

La qualité de son scénario résulte de son excentricité. Il s’agit d’une compétition ressemblant à un jeu d’enfant pour remporter une incroyable somme de près de 45,6 milliards de wons.

Au premier abord, l’univers de Squid Game rappelle l’enfance, mais ce qui s’y passe n’a rien d’innocent. Perdre une des 6 épreuves signifie y laisser la vie, et certains joueurs n’hésitent pas à éliminer directement leurs ennemis. Les 9 épisodes racontent les sorts et les tragédies des participants comme Gi-Hun et Sae-Byeok dans une ambiance dérangeante et plaisante à la fois.

Surfshark

Un concept déjà rejeté par le passé

Malgré ses intrigues jugées prémonitoires, cela n’a pas empêché Netflix à faire de Squid Game un véritable succès. Écrite en 2009, la série a été rejetée maintes fois par les studios, et ce pendant 10 ans.

L’espoir de la voir sur les écrans était infime, et cela aurait pu être dommage. Elle aborde chaque aspect de la vie : l’insouciance infantile à côté des contraintes adultes, les pauvres qui luttent pour la vie et les richissimes qui ne font qu’assouvir leurs fantasmes… Des thèmes qui résonnent actuellement.

Squid Game met Gi-Hun en vedette pour refléter le côté humain des jeux. Il incarne l’empathie au milieu des sociopathes aveuglés par l’argent, malgré les dettes qu’il endosse et les devoirs qui lui courent après. L’anticapitalisme est très évident dans cette première saison. Vu la célébrité de la série, on n’attend plus que les imitations et les avis des quatre coins du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *