in

Un robot pour remplacer les chirurgiens ?

robot chirurgien STAR

STAR est le nom du nouveau robot chirurgien qui en ce moment réalise de vraies prouesses chirurgicales. Testé en recousant l’intestin d’un porc, il s’en est apparemment mieux sorti que la plupart des chirurgiens.

STAR le nouveau robot chirurgien autonome

STAR pour Smart Tissue Autonomous Robot. Ce robot a été conçu par des experts en robotiques et des chirurgiens. Il constitue le premier de son nom pour l’instant en se focalisant que sur les tissus de type mous : les muscles, les intestins, les vaisseaux sanguins et les tissus adipeux

robot chirurgien STAR

Ce nouveau robot chirurgien représente une des grandes avancée dans le progrès médical par son autonomie. En effet, même si le test réalisé sur les tissus d’un porc était supervisé par un chirurgien, ce dernier n’a pas eu à lever le petit doigt pour que l’opération soit un succès. De plus, la chirurgie des tissus s’avère être l’une des plus délicates où des complications comme des erreurs peuvent arriver, si bien que si un robot est capable de s’en tirer mieux que certain humain. L’avantage est double quand la dextérité et l’autonomie sont au rendez vous.

STAR est équipé d’un bras mais aussi de plusieurs instruments chirurgicaux, avec un système d’imagerie et de marqueurs fluorescents lui permettant de traiter au mieux l’opération.

STAR ne devrait pas non plus remplacer les chirurgiens

En effet, ce robot chirurgien ne se voit pas être complètement autonome, étant donné qu’il doit être préalablement programmé selon l’intervention par un chirurgien. Malgré ces performances chirurgicales qui dépassent celles de certains chirurgiens, ou même du robot déjà crée nommé Vinci Surgical System, STAR reste sous la supervision d’un chirurgien. Par conséquent, ce robot chirurgien se présente  « seulement » comme un assistant très talentueux et travailleur car il se charge de l’opération du début à la fin. Selon certain chirurgien, il se présente comme un outil plus précis notamment pour les sutures en l’occurrence. L’objectif n’est donc pas de remplacer les chirurgiens mais de faciliter les interventions en limitant les risques par une plus grande dextérité de la part de STAR.

Cette petite merveilles n’a pour l’instant été testé que sur des animaux mais se revendique prête pour passer au niveau supérieur : des interventions cliniques puis ensuite à l’hôpital. Seulement, la commercialisation de ce robot chirurgien doit être autorisée par le FCA, l’administration américaine des médicaments.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.