in

De l’énergie solaire pour de l’eau potable

acces eau potable

300 000 millions d’africains sont, aujourd’hui encore, privés du droit d’accès à l’eau potable sur leur territoire. Un triste constat quand on voit qu’un milliard d’euros pourrait permettre à 100 millions d’africains d’y accéder. Récit d’un jeune homme qui a décidé de ne plus fermer les yeux sur ce fait réel en créant un projet de financement participatif pour l’Afrique. 

It’s about my Africa

eau potable pour tous

It’s about my Africa est le nom de la startup et du projet de financement participatif mis au point par Thomas Kacou, un jeune homme titulaire d’un master 2 en Sciences Politiques.

Un territoire plein de richesses pour un peuple regorgeant d’idées, Thomas a décidé grâce au crowdfunding d’aider ce continent à la dérive en fédérant le plus grand nombre pour une cause noble, pour une cause qui nous concerne tous. Son but est donc de permettre à l’Afrique de se construire et de faire connaître sa culture.

Un objectif : l’accès à l’eau potable

Grâce à son projet, Thomas Kacou a permis de donner l’accès à l’eau potable pour quelques centaines de personnes. Le but de son projet étant de récolter un million d’euros pour 100 000 africains habitant dans les pays les plus pauvres et le plus dans le besoin, tels que le Tchad ou Madagascar.

Ainsi, il a utilisé le concept d’une startup appelé Sun Water Life, localisée en France à Toulouse. Cette dernière a mis au point Aqualink, une sorte de valise pesant entre 20 et 40 kilogrammes, et capable de transformer l’eau impure en eau potable grâce à l’énergie solaire. Les panneaux solaires permettent en fait d’activer une pompe, qui fait ensuite passer l’eau dans des filtres très sophistiqués. 

aqualink de sunwaterlife pour de l eau potable

Ces valises peuvent filtrer jusqu’à 3 000 litres d’eau par jour, ce qui équivaut au volume d’eau nécessaire à 600 personnes chaque jour.

Ces valises se vendent au prix de 3 500 euros la pièce, hors taxes comprises. De ce fait, les premiers 5 000 euros que Thomas avait récupéré avaient servi à la mise en place d’une valise en Côte d’Ivoire.

Surfshark

Accès à l’eau potable : où en-est It’s About My Africa ?

Aujourd’hui, Thomas Kacou a déjà installé à peu près 20 valises sur le continent et souhaite assurer la maintenance de ces dispositifs sur le long terme. Le jeune homme altruiste et déterminé espère faire grandir son projet dans une logique sociale, écologique et culturelle.

La campagne de financement s’est terminé le 29 février dernier, mais d’autres projets devraient voir le jour dans le courant du mois.

de l eau potable pour tous

N’oubliez pas ! Vous pouvez également retrouver notre top crowdfunding hebdomadaire et (un peu plus) funky par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *