in

Pourquoi il ne faut pas succomber à la mode des objets connectés pour bébé

Si de nombreux parents se rassurent en utilisant des babyphones et autres objets connectés pour surveiller leur bébé, ces dispositifs sont-ils pour autant sûrs ?

En effet, certains appareils, notamment les très populaires iBaby, sont vulnérables aux attaques. Dans certains cas, les hackers arrivent à filmer l’enfant, voire interagir avec lui. Dans un article-fleuve dans la rubrique Recode du site américain Vox, la journaliste Sara Morrison pèse le pour et le contre de l’internet des objets appliqué aux tout-petits.

iBaby, la face cachée des objets connectés pour bébé 

iBaby est l’un des fabricants de babyphones les plus connus. Pourtant rares sont les consommateurs à savoir que le modèle M6S de la marque embarque une faille qui permet à un pirate d’en prendre le contrôle.

Pire, iBaby semble ne pas se soucier du problème malgré plusieurs alertes depuis l’année dernière de la part de la firme de cybersécurité Bitdefender. Si vous essayez de demander des précisions sur leur site, iBaby vous répondra simplement avec une lettre de 2015 sur sa politique de chiffrement des données.

Répondant finalement après 3 jours aux requêtes de Sara Morrison, la firme assure travailler sur un patch.

Les babyphones connectés, cibles privilégiées des hackers

Comme les caméras connectées, les babyphones filment nos intérieurs, nous exposant potentiellement aux regards indiscrets des pirates. Il n’est pas étonnant donc que les hackers de tous bords s’acharnent sur cette catégorie de produits. Mais les babyphones se distinguent par le fait qu’ils peuvent servir d’outils à des personnes malveillantes pour abuser de nos enfants.

C’est ce dernier point qui rend particulièrement déconcertant le laxisme dont font preuve certains fabricants d’objets connectés pour bébé. Ainsi, un couple d’Américains a découvert des photos de leur enfant sur un site web. Toutefois, il faut aussi souligner que ces problèmes ne concernent pas tous les babyphones. De plus, comme tout objet connecté, les risques de piratage existeront toujours.

Le cas des objets connectés pour bébé boostés à l’IA

Les objets connectés pour bébé dernier cri utilisent l’intelligence artificielle pour rassurer encore plus les parents. Dans la pratique, ils s’avèrent pourtant plus anxiogènes qu’autre chose.

Il y a par exemple le Cudi, vendu comme le babyphone le plus intelligent par son fabricant. L’engin envoie donc une notification aux parents dès que l’enfant pleure ou qu’il dort sur son visage, le tout pour sauver le sauver d’une mort certaine.

Néanmoins, si certains parents aiment savoir constamment ce que font leurs bouts de choux, cette avalanche d’information n’est vraiment pas nécessaire. Les millions de vies sauvées ne sont tout juste qu’un argument marketing utilisé par les fabricants.

Mais, la solution ne résiderait-elle pas dans des objets non connectés pour bébé ?

Alors, que choisir pour son bout de choux ?

La réponse à cette question n’est pas simple, chaque parent ayant ses propres priorités. Ainsi, si vous voulez toujours acheter un objet connecté pour votre bébé, libre à vous. Nous avons même un top à vous suggérer.

Toutefois, renseignez-vous bien sur l’appareil désiré avant de l’acheter. Dans tous les cas, ne choisissez que des modèles qui vous laissent entrer votre propre mot de passe et qui offrent un système d’authentification à deux facteurs. De plus, installez toujours les dernières mises à jours de sécurité disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.