in

Nouvelles technologies : pour le patron du MI6, l’espionnage va passer au 4.0

MI6 espionnage 4.0

Dans un rare discours public, le directeur du centre de renseignement britannique, le MI6, a évoqué le futur de l’espionnage. Celui-ci sera 4.0 avec des intelligences artificielles, robots, ordinateurs quantiques, etc.

Il est très rare que Alex Younger, le patron du service de renseignement britannique (MI6), s’exprime en public surtout sur un sujet aussi sensible que le renseignement. C’est dans la prestigieuse université de St Andrews en Ecosse que le patron de l’espionnage britannique a présenté le futur proche du renseignement. Celui-ci a évoqué l’espionnage de quatrième génération faisant la part belle aux nouvelles technologies… bien loin des James Bond du cinéma ayant valorisé le service de renseignement britannique.

MI6 espionnage 4.0 intelligence artificielle robots

Le MI6 mise sur les AI, les robots, les ordinateurs quantiques, etc.

Pour Alex Younger, les prochaines guerres n’auront plus de frontières. Aussi, le renseignement doit s’opérer à distance. Pour cela, le patron du MI6 pense que les intelligences artificielles, la robotique, les ordinateurs quantiques ou bien encore la nanotechnologie va jouer un rôle central et convertir l’espionnage traditionnel en une quatrième génération. Un discours à contre courant de ceux qui appellent à mise davantage sur le renseignement humain dénonçant les failles de ces nouvelles technologies.

Le MI6 compte donc résolument prendre le virage 4.0 du renseignement et incite les brillants étudiants de cette prestigieuse université à ce joindre à cette évolution. Récemment pourtant des scientifiques ont alarmé sur le potentiel des ordinateurs quantiques pouvant casser, en peu de temps, n’importe quel système de cryptage évolué. De nombreux scientifiques ont aussi mis en garde contre les dérives des intelligences artificielles.