in ,

Diablo Immortal : le jeu est repoussé à 2022

Le jeu Diablo Immortal, prochain spin-off mobile de la série Diablo de Blizzard, est reporté à 2022. Le jeu devait arriver dans le courant de l’année. Mais son studio de développement, Blizzard, a annoncé son report. Des problèmes s’accumulent ces derniers temps. La société Activision doit faire face à des améliorations et du jeu et des problèmes sur le plan judiciaire. 

Des améliorations à apporter au jeu

C’est en novembre 2018, à l’occasion de la BlizzCon 2018, que Blizzard annonçait Diablo Immortal, adaptation mobile de sa saga phare. La sortie officielle se faisait donc attendre. 

 Dans un communiqué de presse datant du 3 août., Blizzard a déclaré que « la sortie du jeu est désormais prévue pour le premier semestre 2022, ce qui nous permettra d’ajouter des améliorations substantielles à l’ensemble du jeu.”  

Le studio veut modifier quelques éléments du gameplay suite à des retours de la part des participants de la phase de tests fermée. Ces changements, décidés pour “améliorer l’expérience de jeu”, ne seront donc pas prêts pour la date de sortie initiale, 2021.   

Blizzard souhaite ainsi améliorer plusieurs modes de jeu. Et rendre son mode Joueur contre Joueur et son contenu Joueur contre l’’environnement de fin de partie plus accessibles. 

Le studio indique également qu’il prévoit d’ajouter la prise en charge des contrôleurs au jeu, ce qui est une autre raison du retard. 

Un retard survient par ailleurs à une période assez mouvementée la licence.  

Blizzard rencontre des problèmes avec la justice

En raison d’un procès pour harcèlement sexuel, le développement de plusieurs jeux de la licence a été mis à l’arrêt. A l’exemple de World of Warcraft. Le studio et sa société mère Activision doivent faire face à un torrent médiatique et judiciaire. 

Aussi la grève de ses employés. Dans cette même idée, les joueurs font un boycott de l’entreprise, en évitant de jouer aux titres d’Activision Blizzard pour soutenir les personnes concernées. 

Mardi 3 août, le président de Blizzard, J. Allen Brack, a quant à lui démissionné à la suite de l’action en justice intentée par l’État de Californie. L’annonce de son départ fait allusion au procès, en déclarant : « Les deux dirigeants sont profondément engagés envers tous nos employés, envers le travail à accomplir pour que Blizzard soit le lieu de travail le plus sûr et le plus accueillant possible pour les femmes et les personnes de tout sexe, de toute ethnie, de toute orientation sexuelle ou de toute origine, envers le maintien et le renforcement de nos valeurs et envers la reconstruction de votre confiance.«  

Blizzard explique le retard de Diablo Immortal par des raisons d’amélioration sur certains points. Mais avec les problèmes judiciaires rencontrés en ce moment on comprend forcément que le studio souhaite redorer son image avant de publier un nouveau jeu. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.