in , ,

Twitch perd du trafic suite au boycott des streamers contre le harcèlement !

gamer furieux

Mercredi dernier, le hashtag #ADayOffTwitch a buzzé sur la toile et, de ce fait, Twitch a enregistré une baisse de trafic suite au boycott des streamers et des visiteurs.

Furieux contre la plateforme streaming d’Amazon, les streamers ont récemment lancé un mouvement contre le service. Harcèlement, modifications des abonnements et indifférence constituent les raisons des allégations contre la plateforme de streaming phare des gamers. Et si l’on en croit les statistiques du site TwitchTracker (rapporté par nos confrères de Kotaku), le boycott a causé une lourde répercussion sur le taux de trafic de Twitch.

Twitch: la chute de trafic se fait ressentir après le boycott

Le boycott des streamers et des clients sur Twitch a causé une baisse considérable sur le trafic du streaming. La plateforme n’a montré aucune réaction suite aux allégations menées par les abonnés contre les raids haineux. Cette indifférence ne faisait qu’attiser la colère de ces derniers, aboutissant à des bruits de boycott qui ont porté leurs fruits.

Rien que le mercredi 1er août, le jour du mouvement, 22 % du trafic de pointe se sont envolés. Communiqué par TwitchTracker — fournisseur de données du service — ce taux représente presque le quart de ses utilisateurs. En temps normal, l’application atteint les 4,5 millions de téléspectateurs. Le jour du boycott, les chiffres n’étaient que de 3,5 millions.

twitch

Une répercussion qui aura duré plus de 24 heures ?

Le boycott des streamers a partiellement causé une désertion de Twitch, mercredi dernier. Mais l’impact de cette censure organisée s’est prolongé jusqu’au lendemain. Cette fois-ci, c’est la société de données GameSight Analytic qui sort les informations.

Les chiffres datant d’une semaine avant le boycott étaient d’environ 2,4 millions d’heures de streaming et 65 millions heures de visionnage. Ceux de mercredi montrent respectivement 2,2 millions et 54 millions. Ces statistiques sont assez évidentes puisque le hashtag de révolution a connu plus de 100 000 mentions sur Twitter.

Mais la baisse des tarifs a aussi méprisé un certain nombre de streamers. D’après les explications, ils doivent augmenter leur productivité quant à la diffusion de jeux vidéo en direct pour que leurs activités soient rentables. Pour l’heure, ils revendiquent encore des résolutions de la part du service streaming.

One Comment

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.