in

L’optimisation absolue est-elle l’avenir de notre monde ?

les objets connectés et le hasard

Avec le développement des objets connectés et de leurs fonctionnalités toujours plus rapides et précises, nous pouvons nous demander si le hasard et les imprévus auront encore une place dans notre monde futur, et si notre avenir ne sera pas fait d’optimisation absolue ?

Droit à l’overdose

En effet pour Éric Guichard anthropologue d’Internet, l’utilisation trop courante des objets connectés nous mènera directement à « l’overdose », avant d’avoir une quelconque influence sur le hasard et les imprévus. Il est fréquent d’observer chez les utilisateurs, une certaine lassitude envers certaines fonctionnalités, par exemple « Tout le monde a déjà eu un four programmable, mais honnêtement qui s’en est déjà servi ? » explique monsieur Guichard. Pour ce dernier, les entreprises fabriquant des appareils intelligents pensent avoir compris depuis longtemps, le fait d’analyser et de répondre à nos besoins. Cependant aux yeux du spécialiste, il s’agit là d’une erreur. Pour lui « Penser en ces termes, ce serait croire que c’est la société qui demande à l’industrie d’assouvir ses besoins. Or c’est exactement l’inverse qui se produit. On peut considérer normal que des gens qui veulent vendre des puces de silicium et des logiciels très sophistiqués essaient d’avoir un discours qui positive leurs produits pour qu’on les achète ». Il semblerait que l’Internet of Things ne puisse échapper à une bonne vieille règle capitaliste, créer un besoin pour obtenir une consommation !

schéma création de besoin

Le hasard est la clé de l’innovation

Pour Hussein Kanji, l’un des investisseurs les plus puissants d’Europe et fondateur d’Hoxton Ventures, le secteur de l’IoT est encore plus soumis que les autres à la loi du hasard. Tout le monde peut avoir un jour une idée innovante, et chaque personne peut également à un moment améliorer un concept déjà existant par exemple, tout est une question d’aléa et de timing ! Le rôle de l’aléatoire dans le succès de l’inédit devrait même s’intensifier au fil des années, « Il y a 10 ans, une fois que tu avais inventé une technologie, tu pouvais devenir un leader du marché. L’invention importait plus. Aujourd’hui, l’invention importe toujours, certes, mais c’est surtout l’application de l’invention qui va permettre de sortir son épingle du jeu », affirme Hussein Kanji.

L’intelligence artificielle fruit du hasard ?

De nombreux scientifiques s’accordent à dire que pour créer l’intelligence artificielle, il faudra comme pour tout être vivant sur la planète, attendre les aléas de la vie et de l’évolution. L’ingénieur Thibaut Watrigant a expliqué, « On annonce différentes vagues technologiques, l’Internet des objets est la première, la suivante serait celle de l’intelligence artificielle. Et la différence entre l’Internet des objets et l’intelligence artificielle, c’est que cette dernière se fonde sur l’aléatoire, tout comme les neurones dans notre cerveau« .

intelligence artificielle et hasard

Un véritable risque alors ?

Même s’il est clair que l’Internet of Things et ses multiples objets vont bel et bien modeler et influencer notre mode de vie, il est également certain qu’ils ne supprimeront pas le hasard et ses fruits. Ils pourront cependant, dans le cas d’une utilisation à outrance, l’effacer quelque peu de l’existence des véritables addicts d’appareils intelligents.

Source

Surfshark

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *