in

Les tics TikTok reflètent un malaise bien plus grave chez les jeunes

tiktok

Des rapports récents font état du développement de tics chez le public des vidéos TikTok.

Le nombre de jeunes patients atteints de tics a augmenté considérablement depuis mars 2020. Ce sont des spécialistes aux Etats-Unis, en Australie, au Canada et au Royaume-Uni qui ont fait cette constatation selon le Wall Street Journal. La majorité de ces jeunes auraient visionné des contenus TikTok de créateurs atteints du syndrome de Gilles de la Tourette.

Les tics TikTok, un moyen d’expression

Certains chercheurs ont affirmé que cette importante et soudaine augmentation de ces tics reflète l’état actuel des jeunes. La psychologue pédiatrique Allison Libby, professeure agrégée à l’Université de Californie à San Francisco, le confirme. Selon elle, les tics sont une manifestation de l’anxiété, de la dépression et du stress traumatique. Ils seraient façonnés par le contexte social et via les médias sociaux, les adolescents pourraient trouver une certaine forme de soulagement.

Rebecca Lester, professeur d’anthropologie socioculturelle à l’Université de Washington, ces tics constituent un moyen de communiquer sur sa souffrance. Cet apprentissage n’est généralement pas intentionnel, mais ces conséquences peuvent être débilitantes.

Surfshark

Toutefois, en tant que maladie mentale, les tics TikTok ne se manifestent pas toujours de la même façon. Les expériences émotionnelles comme les symptômes varient en effet, considérablement dans le temps et dans l’espace.

TikTok est-il responsable de l’augmentation soudaine des tics TikTok ?

Les maladies nerveuses comme les tics ont généralement une composante sociale. La psychiatre allemande Kirsten Müller-Vahl et ses collègues ont d’ailleurs introduit l’expression « maladie de masse induite par les réseaux sociaux ». Cette expression définit une épidémie de comportements de type tic chez les adolescents allemands. Cette épidémie a commencé en 2019 et serait liée à un créateur YouTube souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette.

La pandémie au Covid-19 n’a pas arrangé les choses. Elle a en effet, aggravé la santé émotionnelle humaine notamment des jeunes. L’épidémie de tics était quasiment inévitable.

Dans cette situation, on distingue deux groupes. Le premier souffre de vrais troubles du tic apparaissant généralement durant l’enfance. Le deuxième groupe quant à lui, était composé d’utilisateurs de TikTok souffrant de comportements similaires à un tic. Différencier ces deux groupes ne servirait à rien. Ils subiraient tous les deux une intervention comportementaliste complète pour les tics. L’identification de l’existence d’un problème de santé mentale sous-jacent est toutefois indispensable, car il devrait être traité.

Dans tous les cas, il ne sert à rien de blâmer TikTok pour la flambée actuelle des tics TikTok. La détresse était probablement déjà là, mais c’est ce réseau social qui leur a permis de l’exprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *