in

Les NFT ont désormais leur propre site de torrent sur NFT Bay

The NFT Bay, la réplique du célèbre site de piratage promet de télécharger toute une blockchain de NFT en torrent.

Créé par l’Australien Geoffrey Huntley, The NFT Bay pourrait être l’une des meilleures performances de l’année. L’artiste promet de permettre à chacun de télécharger gratuitement tous les NFT du net. Le site semble tenir sa promesse, mais il soulève aussi toute une discussion sur le terme de la propriété.

Comment fonctionne le torrent sur The NFT Bay ?

Quasiment tous les liens du site, à l’exception du Rick Roll, redirigent vers une page de téléchargement. Cette dernière est identique au site du vrai Pirate Bay. Un lien de téléchargement est placé juste en bas de cette page.

Il vous suffit de cliquer sur ce lien pour obtenir le torrent vous permettant de télécharger un fichier nommé « preview.jpg ». Il contient des images Bored Ape et des fichiers zip. Ce sont ces fichiers zip qui contiennent tous les NFT des blockchains Ethereum et Solana. Vous aurez téléchargé au total pas moins de 15 To de données, c’est-à-dire beaucoup de fichiers images.

On est toutefois en droit de nous demander si le fichier téléchargé contient vraiment tous les NFT sur la blockchain Ethereum. Ce à quoi répond Huntley qu’il n’a pas la réponse exacte à cette question. Il n’a en effet pas encore les moyens de télécharger le fichier zip d’environ 15 To. Cela le ferait surpasser son plafond de données. Toutefois, d’autres personnes ont d’ores et déjà démontré qu’il était possible de télécharger tous les NFT. Ce n’est donc pas une chose impossible.

Surfshark

Qu’en pensent les opposants et les amateurs de la NFT ?

Les opposants à la NFT perçoivent l’acte de Geoffrey Huntley comme un triomphe. Pouvoir les obtenir en torrent serait la preuve que les NFT n’ont en vrai aucune valeur. Quant aux amateurs de crypto, ils arguent que cela ne les dérange en rien. Ce serait la preuve de propriété et non l’image qui donne aux NFT leur valeur.

Quant à l’artiste australien à l’origine de The NFT Bay, il a daigné expliquer la base d’une grande partie de son raisonnement. Selon lui, il serait parti du fait que les NFT ne stockent généralement aucun média sur la blockchain. Ces derniers se contentent de se lier à une version stockée sur un serveur Web potentiellement vulnérable. Geoffrey Huntley ne fait que profiter de cette vulnérabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *