in

Test IRIScan Book Executive 3, le scanner connecté mais pas trop

Test IRIScan Book Executive 3,

Après un IRIScan Pro décevant, on s’attaque à une version beaucoup plus mobile du scanner. Il ne s’agit désormais plus de faire rentrer la feuille dans l’appareil, mais bien de scanner directement en passant le produit sur la feuille. Plus fort encore, une fonction WiFi pour récupérer toutes les données sans fil. Mais la réalité est malheureusement beaucoup moins idyllique.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=NjknyUK3ZqA »]

Marque : IRIS

Catégorie : scanner connecté

Prix maximum conseillé : 129 euros

Disponibilité : disponible

Unboxing

Comme d’habitude on aurait envie de dire. D’un produit à l’autre, l’emballage ne change pas chez la filière de Canon. À l’intérieur, en plus des nombreux manuels d’utilisation, on trouve bien entendu le scanner et un câble USB. Sinon, au rayon des fausses joies, vous trouverez écrit sur la boite « Carte SD fournie », une super idée dans la mesure où l’appareil ne détient pas de mémoire interne. Alors peut-être est-ce une erreur du distributeur ou dans l’assemblage des boites toujours est-il que dans l’exemplaire de test que l’on a reçu, nous avions simplement l’adaptateur SD, pas la mini carte. Fâcheux non ?

Design & Ergonomie

La finition est plutôt propre même si on note une petite faiblesse au niveau de l’emplacement mini SD qui a eu du mal à nous rendre notre carte les premières fois. On a bien cru qu’elle était perdue à jamais. Niveau design,  il ne brille pas par une originalité incroyable, mais sait se faire discret et c’est sans doute le plus important. En effet, pour cette fois, la mobilité est vraiment au rendez-vous. Pas trop imposant et relativement léger, il sera très simple à transporter même dans un sac pour vous mesdames. Les étudiants devraient aussi y trouver leur compte pour scanner certains passages de livres à la bibliothèque universitaire. Encore faut-il réussir à s’en servir et ça, ce n’est pas forcément chose facile.

Application

Aïe aïe aïe qu’est-ce que c’est laid. Après les applications du IRIScan Pro 3 qui étaient, on peut le dire, un véritable scandale, on a pas beaucoup mieux ici. L’application IRIScan Book est franchement moche. Il n’y a pas d’autres mots. On dirait une version pré-alpha et encore on est sympa. Dépassé esthétiquement, dès qu’on se penche sur les performances, c’est pas bien fameux non plus. Une fois sur deux, le scanner n’est tout simplement pas détecté, il faudra éteindre le scanner puis le rallumer, pareil pour la connexion WiFi et l’application. Un carnage. Du côté de l’ordinateur, le lien permettant d’accéder aux fichiers via WiFi n’est pas bien mieux. Le petit air Windows 95 a 20 ans de retard. Les mêmes problèmes de connexions sont toujours aussi présents. C’est juste effarant de sortir un produit qui se veut connecté avec des tels problèmes de connexion.

Capture d’écran 2015-08-11 à 14.20.16

Screenshot_2015-08-11-14-18-58

Niveau logiciel, Readiris et Cardiris sont toujours présents dans la boite. Ils permettent d’éditer du texte scanner, de modifier tout plein de trucs. Et c’est toujours de la qualité. Il s’agit de logiciels reconnus et normalement payants. On ne va pas s’en plaindre. Par contre, si vous souhaitez effectuer ces modifications sur votre terminal mobile. Seul iOS en est capable et bien entendu, ces fonctionnalités sont facturées entre 4 et 7 euros.

Utilisation/Prise en main

Si tout ce qui concerne la connectivité est proche du massacre (voir au-dessus), intéressons-nous à la partie scanner. Vous pouvez définir la qualité que vous souhaitez à savoir 300, 600 ou 900 DPI, ainsi que le format : PDF ou JPG. La qualité est au rendez-vous, mais il faudra s’armer de patience pour maîtriser la vitesse et la régularité de l’opération. On a très vite fait d’avoir une image parfaitement immonde et mal découpée. Pour les livres, la rainure au milieu sera souvent gênante, voir très gênante et vous risquez de manquer des bouts. Honnêtement, la marque aurait pu trouver une parade à cela. Un IRIScan book en difficulté face aux livres, c’est quand même un comble.

Conclusion

C’est le titre de la boite
> Très mobile
> Des bonnes idées

C’est le titre de la boite
> Connectivité incroyablement mal pensée
> Applications dépassées
> Temps d’adaptation pour bien maitriser
>Pas évident de scanner des livres 

Ce qui prévaut après cette phase de test c’est un incroyable manque de rigueur. Entre la carte SD qui n’est pas dans la boite, la connectivité qui fonctionne une fois sur deux et les applications qui ont 20 ans de retard en terme de design et d’ergonomie, difficile d’être satisfait. Si vous cherchez un scanner mobile, vous trouverez peut-être votre bonheur avec le IRIScan Book, mais en tant qu’objet connecté, ça risque d’être compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.