in

Jeedom, une solution domotique open-source

jeedom domotique open-source

Votre maison commence à ressembler à celle du futur ? Remplie d’objets connectés qu’il faut paramétrer un par un . Alors, une centrale connectée s’impose pour gérer la domotique de votre domicile. Plusieurs modèles sont possibles comme nous vous en parlions il y a quelques jours dans notre présentation des centrales domotiques. La plupart d’entre elles sont ce qu’on nomme des « solutions propriétaires », par essence, peu modifiables. Jeedom est l’exception à la règle. Cette solution open-source propose une alternative intéressante à ceux qui n’ont pas peur de mettre un peu (ou beaucoup les mains dans le cambouis. On vous explique les avantages potentiels et les bases nécessaires à une installation. 

C’est quoi Jeedom ?

Jeedom, c’est la solution open-source pour la maison domotique. Conçu en France, à Lyon, c’est avant tout un logiciel. Sur la page internet du projet, il est possible de le télécharger en quelques clics.

Mais Jeedom, c’est avant tout une philosophie portée par une communauté. “Nous avons quatre piliers : le projet est open source, c’est le fondement. Il ne devait pas dépendre du Cloud, c’est-à-dire de services en ligne. On ne veut pas que les données des utilisateurs soient chez nous, car personne n’est infaillible et surtout, si un jour Jeedom cesse d’exister, le système continuera de fonctionner. Nous sommes agnostiques des protocoles, mariés avec aucun fabricant et nous voulons être le plus ouverts possible. Enfin, la solution est sans abonnement » explique Thomas Martinez, l’un des salariés de l’entreprise.

Sur le forum du projet, la communauté semble clairement être au rendez-vous. Plus de 40.000 messages, 7500 membres et plus de 24.000 discussions différentes. Si la partie principale est en français, des contenus spécifiques sont disponibles en anglais, allemand et espagnol. Une preuve de « l’internationalité » du projet. Parmi les rubriques, on retrouve des discussions sur les différentes box, sur les protocoles, les périphériques, l’interface ou les softwares.

L’une des politiques de Jeedom concerne aussi la lutte contre « l’obsolescence programmée ». Alors que les outils sont à l’heure actuelle souvent contrôlés par des entreprises situées aux USA, il y a toujours un risque que celui-ci se termine.  “Nous supportons des technologies totalement abandonnées qui ne sont plus sur le marché, comme le lapin Nabaztag” poursuit Michel Martinez sur LyonCapitale.fr.

Comment ça marche ?

Commençons par la base. Si vous n’avez pas envie de devoir chercher sur Internet, bidouiller, demander un coup de main à droite ou à gauche, alors il vaut mieux éviter Jeedom. En revanche, si vous souhaitez récupérer le contrôle sur vos objets connectés, avoir plus d’options à votre disposition et une maison domotique vraiment personnalisable, alors Jeedom est fait pour vous.

Impossible de faire le tour des différentes applications possibles de Jeedom. De très nombreux plugins sont disponibles, qu’ils soient créés par les concepteurs du projet ou par la communauté. Parmi les protocoles reconnus, on trouve notamment : le Z-Wave, le RFXcom, le RTS SOMFY, le EnOcean, ou encore le xPL.

La page internet permettant de gérer la domotique est disponible sur ordinateur et sur tablette. Mais il est aussi possible de gérer sa domotique grâce aux applications Android et Apple. Une succession de grandes icônes permet de gérer les différents secteurs de la domotique de votre maison : chauffage, éclairage, thermostat, consommation électrique…

Le tout est basé sur différents capteurs qu’il faut installer au sein de votre maison et ensuite synchroniser avec l’application. Il ne vous reste plus ensuite qu’à créer des scénarios pour améliorer votre cadre de vie et la situation dans votre maison. 

De façon surprenante quand on connaît Apple, Jeedom est aussi disponible avec le HomeKit.

Combien ça coûte Jeedom ?

Par définition, un logiciel open-source est gratuit. Il vous suffit de le télécharger ( sur un Raspeberry Pi par exemple) et de le connecter à vos différents objets connectés. Toutefois, plusieurs aspects vont probablement requérir l’usage de votre porte-monnaie.

Tout d’abord les plugins, widgets, scripts et scénarios de Jeedom. Ils sont accessible dans l’onglet « Market » du site. Si une grande partie de ce qui vous est proposé est gratuit, les meilleurs d’entre eux sont à vendre. Un simple coup d’œil sur la rubrique « Nouveautés » permet de voir que les prix varient en général de 2 à 4 euros. Il semble toutefois possible de faire tourner sans problème Jeedom avec les modules gratuits.

Le second aspect payant est celui de la box. Si vous souhaitez une solution plus « clé en main ». Deux options sont disponibles « Smart » et « Pro ». La première est compatible  en Zwave+ OU EnOcean. La seconde concerne elle ceux qui veulent Z-Wave + RFXcom ou EnOcean + RFXcom. Comptez respectivement 235 € et 269 €. A noter que la seconde qui est aussi plus puissante est principalement destinée aux professionnels. La première sera elle disponible dans les prochaines semaines à la vente, les équipes sont en train de régler les derniers détails. Il est déjà possible de la précommander.

Si vous souhaitez que votre installation soit réalisée par un professionnel agréé, Jeedom s’appuie sur 40 entreprises certifiées. La plupart se trouvent bien sûr en France. Toutefois, plusieurs prestataires sont disponibles à l’étranger, notamment au Maroc ou dans les Caraïbes.

Pour bien choisir, votre centrale domotique, rendez-vous sur notre comparatif des différentes box. Vous y trouverez les différents avantages, inconvénients, limite et prix. La meilleure solution pour bien choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.