in

Passants télécommandés ? Le rêve fou de Max Pfeiffer

PASSANTS TÉLÉCOMMANDÉs

Imaginez être capable de contrôler la vitesse et l’itinéraire pédestre de vos proches (ou de vous-mêmes) au moyen de votre téléphone ! Tout cela grâce à de simples électrodes fixées sur les jambes et contrôlées grâce à un signal émis par votre smartphone. C’est l’invention imaginée par Max Pfeiffer, un chercheur de l’Université de Hanover (Allemagne), spécialiste des interactions entre humains et ordinateurs.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=CszCx40tli8″]

Le « Cruise control for pedestrians » (« régulateur de vitesse pour piétons ») n’en est encore qu’à sa phase d’essai. Testé jusqu’à présent sur 18 volontaires, cette « Google Map » connectée directement au corps est sans douleur – d’avis de testeur- et reste largement sous contrôle de l’utilisateur qui peut à tout moment refuser d’accomplir un geste – le stimuli envoyé étant maintenu à un niveau confortable-. Le but d’une telle création ? Permettre aux passants de suivre un itinéraire programmé via un logiciel sur leurs téléphones, tout en étant capable de relever la tête et d’admirer la vue autour d’eux.

Le prototype du Cruise control pour passants de Max Pfeiffer
Le prototype du Cruise control pour passants de Max Pfeiffer

Une autre utilisation envisagée est celle de programmer un itinéraire à un proche (votre conjoint(e) par exemple) afin de le conduire tout droit vers une destination surprise. Une invention a priori pratique voir romantique, et surtout sans danger donc! Mais qu’en serait-il si l’invention tombait entre de mauvaises mains et que les stimulus étaient poussés à leur maximum ? L’inventeur lui-même admet ne pas connaitre la réponse à cette question, mais n’envisage à aucun moment une telle utilisation de son invention. Le prototype du Cruise control for pedestrians est présentée cette semaine à la Conference on Human factors in Computing Systems qui se tient à Séoul.

Max Pfeiffer songe déjà à la prochaine étape: incorporer les électrodes dans des vêtements. Ce qui donnerait ainsi naissance à une toute nouvelle génération de vêtements intelligents. À suivre.

Source