in

Départ de Jack Dorsey de Twitter : démission ou licenciement ?

jack dorsey

Le règne tumultueux de Jack Dorsey chez Twitter semble terminé. Est-ce de son propre gré qu’il y a mis fin ou est-ce le résultat de certains investisseurs ?

PDG, un poste très convoité chez Twitter

Début 2016, Jack Dorsey, l’un des cofondateurs du géant des médias sociaux, venait de revenir dans l’entreprise en tant que PDG. Succédant à Dick Costolo, Dorsey reprenait les rênes alors qu’il a dû les délaisser quelques années plus tôt pour incompétence.

Exaspéré d’avoir été évincé, Dorsey est revenu à la charge pour en éjecter Evan Williams, l’autre cofondateur de Twitter. Jack Dorsey a donc repris son trône durant la période Trump. Le public s’est demandé à juste raison ce qui se passerait si ce dernier n’arrivait pas à développer Twitter à son plein potentiel. Ce à quoi le conseil d’administration a répondu qu’il n’avait pas de plan B.

Lundi, cinq ans, jour pour jour après sa proclamation en tant que PDG de Twitter, Jack Dorsey a annoncé qu’il démissionnait de son poste. Ce sera Parag Agraxal, le directeur de la technologie de l’entreprise, qui reprendra la direction. Dans sa lettre de démission, Jack Dorsey déclare qu’il croit que le moment est enfin venu pour lui de partir.

Les raisons de la démission de Jack Dorsey de son poste de PDG de Twitter

Les raisons avancées de la démission de Jack Dorsey changent selon la personne questionnée.

En 2020, Elliott Management, un fonds spéculatif connu pour ses investissements activistes a acquis un milliard de dollars d’actions Twitter. Il a ensuite lancé une campagne pour exiger des changements à cette entreprise dans le but d’évincer Dorsey de son poste. À l’époque, Dorsey a refusé de démissionner en avançant qu’il était le fondateur de Twitter et donc le seul à être habilité à diriger ce média social.

Jesse Cohn, le plus activiste des membres du Conseil d’administration d’Elliott Management, a déclaré envisager de quitter le conseil d’administration. Il semblait durant cette période que Dorsey a survécu à la tentative de destitution dont il a fait l’objet. En mai, Elliott Management a augmenté ses parts en acquérant plus de 200 millions de dollars d’actions Twitter lors de la chute de la valeur de cette entreprise. Cette augmentation de parts du fonds spéculatif semble avoir déjà sonné le glas de Dorsey. Ce qui s’est réalisé avec la démission de celui-ci.

Un ancien employé de haut niveau de Twitter pense quant à lui qu’il est fort possible que Dorsey ait décidé de démissionner de lui-même. Ce même employé a toutefois reconnu que cette démission a été traitée d’une manière particulière. Il n’y a en effet pas eu de période de formation du successeur. Cela peut signifier que Dorsey n’ait pas eu son mot à dire dans son départ.

La troisième théorie se situe entre un départ forcé et une démission volontaire. Dans tous les cas, quitter l’entreprise semble être une bonne chose pour Dorsey. Il pèse aujourd’hui dans les 12 milliards de dollars et a une autre obsession : le Bitcoin et les cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.